Frein moteur, point mort, choix du régime

Frein moteur, point mort, choix du régime

Quel est le mode de conduite qui minimise la consommation de carburant ? Toutes les situations de conduite peuvent se décrire par la puissance mécanique donnée par le moteur ou prise par le moteur (et/ou les freins). Il résulte de la vitesse, l'accélération et la pente de la route une puissance nécessaire ou prélevée au véhicule. La puissance est le seul paramètre à prendre en compte. On peut donc représenter les situations sur un seul axe.

Par exemple, pour maintenir une vitesse de 50km/h, on peut avoir besoin de 5CV. Pour accélérer ou maintenir cette même vitesse en montée, il faut une puissance bien plus grande. Lorsqu'on freine fort, on peut prélever une puissance de quelques centaines de CV ! Au point mort, la puissance fournie est tout à fait nulle.

La plus grande puissance (positive) correspond à la puissance max que le moteur peut donner. Les puissances négatives correspondent au freinage (frein moteur et/ou frein).

 

Ci dessous, un aperçu graphique des situations :

 

frein moteur point mort choix du regime 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarques sur les différentes situations

1 : Puissance max. Le régime moteur est celui de puissance max, le couple étant bien sûr maximum.

2 : Puissance comprise entre la puissance de meilleur rendement et la puissance max. On choisit le point de fonctionnement en fonction du rendement (voir article sur le rendement du moteur). Le point de fonctionnement se situe sur le chemin en rouge sur le diagramme de rendement : ce chemin est élaboré grâce à une boite à variation continue théorique. En pratique, on pourra chercher à être au 2/3 ou 3/4 du couple max environ.

3 : Puissance de meilleur rendement. En théorie, le régime doit être fixé de façon à être au meilleur rendement (croix rouge sur le diagramme).

4 : Puissance moyenne nécessaire inférieure à la puissance de meilleur rendement. Pour exploiter le moteur à son meilleur rendement, on peut pratiquer une alternance entre la puissance de meilleur rendement (phase "Pulse") et le point mort (phase "Glide"). La phase Pulse s'obtient en accélérant franchement à un régime situé entre 2000 et 3000 tours/min. Les phases "Pulse" sont d'autant plus courtes et/ou espacées que la puissance moyenne nécessaire est faible (rapport cyclique décroissant avec la puissance).

 

Cette technique n'est avantageuse qu'à grande vitesse (supérieure à 70km/h par exemple) sinon la consommation liée aux phases de point mort devient trop importante (conso inversement proportionnelle à la vitesse). Aux vitgesse inférieures, l'idéal sera de choisir le régime le plus faible (5ème ou 6ème).

5 : Puissance nulle. Au point mort, aucun échange de puissance n'a lieu entre le moteur et le véhicule. La puissance fournie est nulle (mais la consommation n'est pas nulle).

6 : Puissance prélevée très faible. Le frein moteur faisant trop freiner le véhicule (il prélève une puissance trop grande), on alterne point mort et frein moteur.

7 : Frein moteur. En fonction de la puissance qu'on souhaite prélever, on rétrograde plus ou moins : c'est le frein moteur.

8 : Lorsqu'on a rétrogradé autant que possible, on complète avec les freins.

 


frein moteur point mort choix du regime 1

 

Remarque : au point mort, le moteur consomme une petite quantité de carburant alors qu'en frein moteur, l'injection est complètement coupée. En cas de freinage (situations 7 et 8), il faut préférer le frein moteur plutôt que de freiner en étant au point mort : on économise du carburant et on réduit l'usure des freins. En revanche, le point mort est avantageux lorsqu'on ne souhaite pas décélerer trop : voir article "Point mort ou frein moteur ?"

  Frein moteur, point mort, choix du régime, publié par nina67 le 10 Janvier 2010
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :