La convention de Washington

La convention de Washington

La CITES ou Convention de Washington désigne La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. (CITES étant l’abréviation anglaise). Elle fut votée entre de nombreux pays le 3 mars 1973. En 2009, elle est appliquée par 175 pays. Le but de cet accord est de garantir le commerce est l'exploitation des nombreuses essences de bois utilisées sans mettre en péril ces mêmes espèces en évitant l'exploitation abusive, mais aussi des autres espèces vivantes. Cet accord concerne non seulement La faune et la flore vivante, mais également les espèces mortes, qu'ils soient entiers ou pas ( défenses d'éléphants par exemple ). Cet convention est applicable en France depuis le 11 mai 1978. L'acajou de la convention de washington 0Cuba par exemple (photo) fait partie de ces espèces protégé dont l'exploitation est soumis à ces contrôles. Son commerce se limite à celui des stocks existants.

 

          Cet accord est géré par les les Nation Unies en Europe. Il concerne pour l’instant un peu plus de 34000 espèces animales et végétales regroupées dans 3 annexes, plus une annexe regroupant les espèces nécessitant une surveillance ou dont les cas on été jugés préoccupants du fait de leur exploitation massive. Un comité se réunit régulièrement pour mettre à jour les espèces protégés.

 

          Une dérogation est nécessaire pour tout utilisation d'une espèce référencée dans une de ces annexes. Ces dérogations, certificats et autres permis sont soumis à de strictes restrictions et mesures de surveillances. Elles sont délivrées au cas par cas et sont à demander pour la France aux Directions Régionales de l'Environnement (DIREN).

 

Le site officiel possède la base de données de toutes les espèces concernées. Vous pouvez y accéder en cliquant ici

  La convention de Washington, publié par Pierre le 6 Juin 2010
Pierre
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :