Adopter un enfant

Adopter un enfant

adopter un enfant 0

Adopter un enfant en France est souvent perçu comme le parcours d'un combattant. Pourtant, il existe des astuces simples à connaître pour rendre la démarche moins fastidieuse. Quelles sont-elles ? Tout le monde peut-il adopter un enfant ?

Comment adopter ? Deux méthodes

En France, deux types d'adoption internationale ou nationale sont possibles et concernent la relation que l'enfant entretient ou non avec sa famille biologique. La plénière est la plus répandue, elle coupe définitivement les ponts avec la famille d'origine de l'enfant, offrant à ce dernier le même statut qu'un enfant dit légitime. La simple permet de garder le contact avec la famille. La plupart du temps, cela n'est opéré que par obligation et est donc de moins en moins fréquente.

Les conditions

Comment adopter ?

Tout le monde peut adopter un enfant à condition de respecter certaines conditions. Tout d'abord, il faut être âgé d'au moins 28 ans et que l'écart avec l'enfant soit d'au moins 15 ans. Pas besoin d'être en couple, un célibataire ou pacsé peut parfaitement adopter un enfant au même titre qu'une personne mariée. Dans ce dernier cas, il faut l'accord et le consentement du conjoint, ce qui permet d'éviter les mauvaises surprises.

Est-on suivi ?

Mais ce n'est pas tout, un enfant n'est pas un animal : une enquête sera diligentée afin de récolter quelques informations vous concernant et pour déterminer votre équilibre psychologique. Vous devrez donc consulter un psychologue, c'est obligatoire, et faire l'objet d'un bon suivi médical et d'une bonne santé mais aussi être intégré socialement. Dans les faits, il y a d'autres contraintes étudiées au cas par cas. En France, la demande est forte mais pas toujours satisfaite : les conditions pour adopter son assez drastiques afin que le chérubin ne finisse pas à travailler dans les champs ou ne soit pas qu'un prétexte pour toucher plus d'allocations familiales.

L'enfant

Quant à l'enfant, il pourra soit être de nationalité française (ce qui demeure rare), soit étrangers. Une préférence concernant son sexe pourra être formulée mais cela ne garantit pas le choix pour autant. Il devra être âgé au minimum de 3 mois et jusqu'à 15 ans pour un enfant français, ou dès sa naissance s'il vient de l'étranger. Les enfants plus âgés sont plus "simples" administrativement parlant à adopter. Recueillir des frères et sœurs est aussi une bonne alternative pour éviter la séparation.

Le coût

Bon nombre de légendes et fausses rumeurs courent après cela mais en France, c'est procédure gratuite... À laquelle s'ajoute malencontreusement de nombreux coûts annexes. Vous devrez dégager beaucoup de temps pour les procédures administratives mais aussi vous acquitter des honoraires médicaux et si l'enfant provient de l'étranger du coût d'un traducteur, des affranchissements postaux et le prix du voyage pour ramener l'enfant, qui demeure à votre charge.

Où trouver un enfant à adopter ?

Pour adopter un enfant, deux organismes sont compétents : • AFA (Agence Française de l'Adoption), située au 19, boulevard Henri IV, à Paris ; • OAA (Organismes Autorisés pour l'Adoption en France).

La procédure

• Dans un premier temps, il faudra formuler une demande d'agrément au service départemental d'aide sociale à l'enfance. Il faut s'adresser au Conseil général du département de résidence directement ; • Lors du premier rendez-vous, un questionnaire est à remplir, précisant la demande et la condition de l'adoptant ; • Moins de deux mois après, les modalités de l'adoption en France sont envoyées par voie postale et demandent à confirmer la demande. Il faudra alors mentionner le nombre et l'âge des enfants désirés, l'origine éventuelle, les motivations inhérentes à l'adoption et si la demande concerne ou non des enfants handicapés. À cela, il faudra joindre une copie de l'acte de naissance si l'adoptant a déjà un enfant ou une photocopie du livret de famille, un bulletin du casier judiciaire, un certificat médical de moins de 3 mois établi par un médecin inscrit sur une liste du président du Conseil général, une attestation de ressource et le questionnaire mentionné ci-dessus. • S'ensuit l'enquête dont nous vous parlions dans les conditions ; • Dans un délai de neuf mois (les coïncidences parfois !), vous recevrez votre réponse de la commission. À noter que vous pouvez être entendus lors de cette commission, 15 jours auparavant. Si acceptation, votre enfant adoptif vous sera présenté, le cas échéant, les adoptants peuvent saisir le tribunal administratif. L'adoption a été acceptée. Vous pensez être débarrassé des démarches fastidieuses ? Vous y êtes presque, courage ! Durant 6 mois, vous serez suivi par l'organisme d'adoption afin de s'assurer que tout se passe comme prévu. Après cela, vous pourrez enfin vivre en parfaite harmonie.

Quelques astuces

Maintenant que vous savez tout, concernant l'adoption internationale ou nationale, vous n'avez plus qu'à vous lancer. Ne vous laissez pas effrayer par les démarches, des centaines de personnes y parviennent chaque année et fondent ainsi leur famille. Le tout est de prendre patience et pourquoi pas vous orienter vers un enfant étranger ?

  Adopter un enfant, publié par jenna le 24 Septembre 2015
Jenna
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :