Autorisation droit à l image

Autorisation droit à l image

autorisation droit a l image 0

Conçu pour permettre à chacun de faire respecter sa vie privée, le droit à l'image prend de plus en plus d'importance avec le développement des nouveaux médias en ligne et des réseaux sociaux. Qu'est-ce que le droit à l'image ? Que dit précisément la loi à son sujet ? Que doit comporter l'autorisation de diffusion d'une image personnelle ? Comment réagir si ce droit n'est pas respecté ? Voici tout ce qu'il est nécessaire de savoir pour préserver son image.

Le droit à l image : sa définition selon la législation

Contrairement à ce que l'on peut généralement croire, le droit à l'image n'a pas été inscrit en tant que tel dans une loi. Il découle de l'article 9 du code civil, qui assure à chacun la protection de sa vie privée. Seule la jurisprudence a étendu cette protection à l'image. Aussi, il est possible de définir le droit à l'image comme la possibilité pour les individus de s'opposer à la diffusion et la reproduction de son image. On parle alors de "droit exclusif" qu'une personne exerce sur son image.

Les principes juridiques du droit à l image

Partant de ce principe général, le droit à l'image s'est affiné. Premièrement, afin qu'un individu puisse s'opposer à la diffusion d'une image le concernant, il est nécessaire que celui-ci soit reconnaissable. En revanche, la nature de l'image ne peut constituer une exception au droit d'opposition à sa diffusion. Ainsi, que l'image ou la vidéo ait été prise dans un en droit privé ou public, qu'elle soit potentiellement préjudiciable ou non à l'individu, que celui-ci soit seul figure sur l'image ou soit entouré d'une foule : le droit continue invariablement de s'appliquer. La diffusion d'une photographie doit alors faire l'objet d'un accord signé, dans lequel le contexte de la diffusion est précisé. Dans le cas de personnes mineures, c'est aux parents (ou responsables légaux) de donner leur accord. Quelques petites exceptions ont toutefois été prévues : par exemple, une image prise dans le cadre d'un événement lié à l'actualité ou d'un document historique (sous réserve que ces images ne représentent pas de préjudices pour les personnes concernées) ou encore les images d'une personnalité publique dans le cadre de son activité.

Que doit contenir un formulaire droit à l image ?

Comme précisé, un accord écrit est obligatoire (de manière à apporter une preuve formelle le cas échéant) et celui-ci doit être suffisamment précis. Par exemple, si jamais l'accord précise une utilisation à des fins publicitaires, il ne sera possible d'utiliser la même image dans un autre contexte. Le formulaire droit à l image doit réunir les éléments suivants : le nom deux parties concernées (au besoin le nom de la société qui va exploiter l'image), la date de la prise de l'image pour pouvoir l'identifier formellement, le contexte d'utilisation de celle-ci, une date et la signature des deux parties concernées.

Mon image a été reproduite sans mon autorisation, que faire ?

La loi a prévu des peines dissuasives en cas de non-respect de ce droit (jusqu'à 1 an d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende, sans parler de l'indemnisation dû en cas de préjudice avéré). Si votre image a été reproduite ou diffusée sans votre autorisation, vous avez jusqu'à 3 ans à partir de la diffusion effective pour en aviser à la justice. Après, il sera trop tard. Dans ce cas, il est nécessaire de saisir le juge civil en référé. Cette procédure d'urgence permettra le retrait rapide des images concernées et l'obtention de dommages et intérêts définis par le juge. Pour cela, il suffit d'envoyer une requête sur papier libre au greffe du tribunal concerné (avec la mention "référé" sur l'enveloppe) et d'en informer par voie d'huissier la partie adverse. Pour vous aider dans vos démarches, n'hésitez pas à contacter un avocat. Pour une reproduction d'image sur internet, c'est encore plus simple. En effet, la CNIL a mis en place un système de plainte en ligne. Après examen de la situation, la commission a les moyens juridiques de sanctionner l'individu ou la société concernée.

 


  Autorisation droit à l image, publié par jenna le 15 Septembre 2015
Jenna
1 COMMENTAIRES
arnos84

Si je comprend bien, une journaliste qui interview une personne dans la rue, les personnes (visible et reconnaissable) en arrière plan non pas leur mot à dire ?

ECRIRE UN COMMENTAIRE :