Les cycles de la violence conjugale

Les cycles de la violence conjugale

Généralement, une crise de violence conjugale fonctionne selon un cycle bien précis. L'auteur des violences utilisera d'ailleurs souvent, voir presque tout le temps ce même schéma.

les cycles de la violence conjugale 0

1 - Première phase : l'accumulation des tensions

Quelque chose ne va pas, la tension est palpable, le ton change. La victime sait et sent qu'une crise n'est pas loin et généralement, elle essaye d'arrondir les angles, d'adoucir l'auteur des violences pour que ces violences n'arrivent pas. Et comme vous vous en doutez, souvent ça ne marche pas.

 

2 - Deuxième phase : la crise de violence

C'est l'épisode en lui même de violence. Cela peut-être de la violence verbale, psychologique, physique, et sexuelles. Souvent, la victime se retrouve dans un état de peur avancé, qui l'empêche de se défendre et, si elle se défend, cette violence qu'elle subit peut augmenter.

 

3 - Troisième phase : La déresponsabilisation

L'auteur des violences va se déresponsabiliser de ses actes en faisant des reproches à sa victime, en essayant de la persuader que c'est de sa faute s'il en est arrivé à telles actions. Il n'est pas rare qu'une personne victime de violence finisse réellement par se croire responsable et par vraiment culpabilisé. C'est de l'emprise et de la manipulation.

 

4 - La lune de miel

L'auteur des violences s'excuse platement, peut même se mettre à pleurer et se blâmer en promettant de ne plus jamais recommencer. Il redevient parfait, la personne qu'il était au début, ce qui perd la victime, lui redonne de l'espoir et l'empêche de partir.

Généralement, plus la relation s'installe dans la violence, plus cette phase est courte et les crises de violences plus fréquentes. Dans les cas de violences conjugales les plus aggravées, cette phase disparait complètement, ne laissant place qu'à des cycles de violences.

  Les cycles de la violence conjugale, publié par Lorine le 18 Novembre 2015
Lorine
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :