Les risques de la violence conjugale pendant la grossesse

Les risques de la violence conjugale pendant la grossesse

les risques de la violence conjugale pendant la grossesse 0

 

Il faut savoir que dans 40% des cas, la violence conjugale commence pendant la grossesse et/ou peuvent être plus importantes durant la grossesse d'une femme pour 2 tiers des femmes. Ce traitement peut provoquer de graves conséquences pour la mère et le développement du fœtus.

Les femmes qui subissent de la violence conjugale pendant leur grossesse ont souvent un moins bon suivit médicale que les autres (le conjoint les empêche de consulter, ou alors elles ont peur que le médecin ne découvre les violences, etc...), ce qui les expose à des risques (prise d'alcool, tabagisme), ce qui n'est bon ni pour le fœtus ni pour la mère.

Ce dernier se retrouve facilement en danger car il exposé à un stress très important (entre autres maux) et le risque de fausse couche est plus important (2 fois plus dans les foyers où la violence est présente). La violence peut aussi entrainer une mort in utéro par rupture placentaire ou utérine, à une hémorragie interne foeto maternelle, un accouchement prématuré (comme dans 37% des cas) etc...

 
  Les risques de la violence conjugale pendant la grossesse, publié par Lorine le 22 Novembre 2015
Lorine
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :