Alimentation à découpage : réduction du bruit

Alimentation à découpage : réduction du bruit

Différents points doivent être travaillés avec soin pour minimiser les émissions conduites (mesurées normativement de 150kHz à 30MHz) et les émissions rayonnées (30MHz - 1GHz) d'une alimentation à découpage.


Réduction de la vitesse de commutation du transistor
 
Dans une alimentation à découpage, les parasites sont issus des fortes variations de courant et de tension dans le temps. Pour les réduire, on peut donc diminuer la vitesse de commutation des transistors de puissance. Or les pertes dans un transistor sont dues à la conduction (Vce ou Vds n’est jamais tout à fait nul à l’état « on ») mais aussi aux commutations (passage d’un courant important alors que Vce ou Vds n’est pas nul). Diminuer la vitesse de commutation réduit donc les variations dV/dt et di/dt, mais fait augmenter les pertes de commutation. La valeur de résistance de grille résulte d'un compromis entre les émissions conduites et l'échauffement du transistor.

 

En pratique, on peut augmenter la résistance qui est souvent montée entre la commande de grille et la grille du MOS de puissance.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 0

Résistance de grille et MOS d'une alimentation à découpage Flyback (montage typique)

 

En augmentant la valeur de la résistance, on "couche les fronts" et au delà d'une certaine valeur, la température (échauffement) du transistor se met à augmenter franchement.

 


alimentation a decoupage reduction du bruit 1

Température d'un MOS dans une alimentation à découpage Flyback en fonction de la résistance de grille

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 2

Test d'émissions conduites (CEM) en fonction de la résistance de grille

 

Commutation douce

 

 La montée en fréquence dans les alimentations à découpage entraîne une augmentation des pertes par commutation dans les interrupteurs. Ces pertes peuvent être délocalisées par l’adjonction de circuit d’aide à la commutation (CALC) sans modifier le principe de fonctionnement du convertisseur. Le seul but de ces circuits, souvent passifs, est de réduire la quantité d’énergie perdue lors d’une commutation. L’échauffement est ainsi réduit mais les problèmes de compatibilité électromagnétique ne sont pas sensiblement améliorés. Pour éviter les forts dV/dt ou di/dt, il faut que les hacheurs commutent lorsque la tension à leurs bornes est nulle ou lorsque le courant les traversant est nul. Il s’agit d’exploiter la résonance d’un circuit LC et de commuter lors du passage naturel de l’un ou l’autre par zéro. Cela réduit à la fois les pertes de commutation et les parasites émis.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 3
Principes de la commutation douce d'une alimentation à découpage

 

Ces alimentations peuvent fonctionner à des fréquences plus élevées (100kHz à quelques MHz aujourd’hui), et limitent les appels de courant dans les hacheurs, mais leur conception est sensible aux variations de charge et reste complexe, ce qui limite leurs usages. Le but est ici d’améliorer les alimentations déjà existantes.


Amélioration du couplage primaire – secondaire

 

 Les alimentations à découpage doivent souvent avoir une sortie isolée du secteur, on fait donc appel à un transformateur. L’isolant primaire – secondaire est de première importance. En effet, même si cet isolement dépasse 10MOhm en continu, cette valeur décroît avec la fréquence, à cause de la capacité parasite entre ces enroulements dont la valeur peut atteindre plusieurs nanofarads (pour les transformateurs les plus grands). Les parasites de commutation au primaire sont ainsi transférés vers le secondaire et vice versa.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 4
Section d’un transformateur d'alimentation à découpage

 

 Dans le cas de bobinages montés l’un sur l’autre, les couches de spires du primaire en contact avec l’isolant primaire – secondaire (couche bleue sur la figure) doivent être reliées au potentiel fixe de l’alimentation (point froid), les autres étant connectées au potentiel haché (couche rouge). Cela réduit les parasites conduits vers la charge reliée au secondaire puisque l’isolant voit les spires primaires dont le potentiel ne varie pas. L'isolant jaune entre le primaire et le secondaire forme la capacité interbobinage ("interwinding capacitance").

 

Le primaire est souvent bobiné au plus près du noyau pour un meilleur couplage et minimiser l'inductance de fuite au primaire. On peut aussi placer le secondaire entre deux demi primaires pour un meilleur couplage primaire - secondaire.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 5

Blindage écran au primaire d'un transfo à découpage (démonté)

 

Une spire écran supplémentaire peut être bobinée à partir d'un point froid de l'alimentation pour que son potentiel varie en opposition de phase avec le point chaud. Cela crée des transitoires de courant qui compensent les transitoires qui circulent dans la capacité interbobinage à cause du point chaud. C'est un enroulement d'annulation.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 6

Enroulement d'annulation dans un transformateur Flyback

 

Placement des composants

 

Dans l'alimentation à découpage, la boucle de courant condensateur - primaire - hacheur est très crtique. Sa longueur doit être minimisée.

 

alimentation a decoupage reduction du bruit 7

Boucle à minimiser : forts dV/dt et di/dt.

 

Conclusion

 

Une alimentation à découpage peut être améliorée en émissions conduites et rayonnées au diminuant la vitesse de commutation et en adoptant une topologie à résonance (commutation douce). De plus, en pratique, la construction du transformateur doit être soignée et le sens du primaire est de première importance. Il faut aussi, lors du routage, minimiser la boucle de courant contenant le primaire du transformateur.

 

Toutes ces études portent sur l'origine des bruits et non sur leur filtrage.

Avis des internautes en moyenne 5 pour 2 votes
  Alimentation à découpage : réduction du bruit, publié par nina67 le 3 Février 2011
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
2 COMMENTAIRES
marius

Bonjour, utilisant une alim a découpage pro Lambda lfs-48-28 , il est impossible de mettre en marche a coté un recepteur ondes décametriques ! bruit énorme de friture ! ai testé des enroulements du cable secteur sur ferrite , plusieurs filtres ,rien ne supprime ces parasites,,bruit de friture tres important .Auriez vous une solution pour , réaliser un filtre tres éfficace que je construirai ? j'ai meme testé des filtres de plaques a induction sans succes ! mes remerciements et et salutations Marius

nina67

Bonjour, Apparemment, les méthodes sont inefficaces. Peut-on essayer de blinder l'alimentation et les filtrages supplémentaires (relier le blindage à la terre). Il faut aussi voir si les parasites ne sortent pas par la sortie d'alim. Vous pouvez essayer de mettre des inductances et ferrites sur la sortie d'alim. Cordialement

ECRIRE UN COMMENTAIRE :