Ecoconception dans le cycle de vie d'un produit électronique

Ecoconception dans le cycle de vie d'un produit électronique

Le métier d'ingénieur se modernise avec l'écoconception, il faut penser au recyclage et à la consommation d'énergie totale sur la vie du produit. Ici, on s'intéressera à quelques exemples concrets et réels du cycle de vie d'un produit électronique et dans quelle mesure l'écoconception est pensée lors de la phase de conception du produit.

 

Réglementation environnementale

 

Les composants électroniques et les procédés de fabrication qu'on choisit pour concevoir (et donc fabriquer) une carte ou un sous-ensemble électronique doivent répondre à des contraintes d'écoconception. Ils ne doivent pas contenir ou faire appel à des substances toxiques. La conformité RoHS et REACH sont deux exemples.

 

RoHS dans l'écoconception

 

La Directive européenne RoHS (2002/95/CE) (RoHS : Restriction of the use of certain Hazardous Substances) vise à réduire la présence de substances dangereuses : plomb, mercure, cadmium, chrome hexavalent (chrome VI), polybromobiphényles (PBB) et polybromodiphényléthers (PBDE).

 

Les pourcentages massiques maximum autorisés sont de 0.1% sauf pour le cadmium (0.01%).

 

Ci dessous, un exemple de composant RoHS. La majorité des composants électroniques sont RoHS aujourd'hui (en 2014).

 

ecoconception dans le cycle de vie d un produit electronique 0

Conformité RoHS garantie chez Mouser

 

REACH (2007) et SVHC dans l'écoconception

 

Pour la phase de conception en bureau d'études, l'écoconception, c'est aussi respecter la règlement sur l'enregistrement, l'évaluation, l'autorisation et les restrictions des substances chimiques. Ce règlement s'appelle REACH (Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals) et est entré en vigueur le 1er juin 2007. REACH, c'est garantir qu'il n'y a pas de substances préoccupantes (en anglais SVHC : Substances of Very High Concern) au delà d'un certain seuil dans un produit ou un composant électronique.

 

Le 16 décembre 2013, 7 nouvelles substances ont été ajoutées à la liste des substances SVHC :

 


ecoconception dans le cycle de vie d un produit electronique 1 

Substances préoccupantes SVHC ajoutées le 16 décembre 2013

 

L'ingénieur et le technicien choisiront donc des composants marqués "no SVHC". Mais la garantie "no SVHC" pour un composant est associée à une date. En effet, la liste des substances préoccupantes est revue et complétée régulièrement. Une substance jugée non préoccupante par REACH aujourd'hui pourrait le devenir dans un an par exemple et le composant ne serait alors plus "no SVHC". La veille technologique participe à l'écoconception !

 

En l'absence d'autres informationss, sur des sites de distribution de composants électoniques comme Farnell, on peut déjà cocher les composants "no SVHC" pour une (éco)conception. L'écoconception s'applique principalement aux nouvelles conceptions dans les bureaux d'études.

 

ecoconception dans le cycle de vie d un produit electronique 2 

Choix de composants "no SVHC" chez Farnell

 

Ici, c'est au 16 décembre 2013 que les composants sont garantis "no SVHC"

 

Pourcentage massique dans le produit global

 

Lorsqu'on conçoit un produit industriel, il s'agit de faire une moyenne pondérée sur le produit global. Un petit composant électronique qui contient beaucoup de plomb n'est peut-être pas gênant parce qu'il représente un très faible pourcentage de la masse totale du produit (si par exemple, le boitier plastique ne contient pas de plomb du tout). Le plomb de ce composant est en quelque sorte dilué dans la masse du produit.

 

Pour le choix des composants, il est difficile de faire mieux pour l'écoconception avec la documentation actuelle (en 2014).

 

L'écoconception : une philosophie pour la conception

 

L'écoconception, concrètement, consiste à viser ces objectifs pour le cycle de vie du produit :

 

- limiter les substances dangereuses contenues dans les produits (produit plus sain)

- produits économes en matière et en énergie à la fabrication

- limiter la consommation d'énergie lors de la vie du produit

- penser au recyclage (facilité de démontage du produit, emballages)

 

Exemples pratiques dans la conception

 

L'industrie se préoccupe de plus en plus de ces notions là. Dans un produit électronique, par exemple :

 

- boitiers plastiques ou métalliques faciles à démonter pour recycler la matière

- solutions électroniques moins consommatrices d'énergie (mise en veille de fonctions)

- pas de piles soudées sur cartes électroniques, mais montées sur un tiroir, donc pile amovible

- réduire la taille des écrans LCD si possible

- utiliser du plastique recyclé ou en partie recyclé (mélange de plastique neuf et recyclé)

- optimiser l'emballage du produit

- choisir des composants électroniques marqués "no SVHC" avec la date la plus récente possible

 

Cycle de vie et impact sur l'environnement

 

L'écoconception vise à réduire l'impact du produit (dans tout son cycle de vie) sur l'environnement. Voici différents critères :

 

- acidification atmosphérique

- destruction de la couche d'ozone

- effet de serre

- toxicité de l'air

- toxicité de l'eau

- production de déchets dangereux

- consommation d'énergie sur le cycle de vie

- consommation d'eau

- épuisement des ressources naturelles

 

Conclusion

 

L'écoconception est entrée en jeu lors de la conception des nouveaux produits industriels pour réduire l'impact sur l'environnement de la fabrication du produit à son recyclage final. De plus en plus de produits sont élaborés, fabriqués et utilisés dans un plus grand respect de l'environnement, même si cela entraîne un surcoût de fabrication.

  Ecoconception dans le cycle de vie d'un produit électronique, publié par nina67 le 21 Mai 2014
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :