Le transformateur: inductance de fuite

Le transformateur: inductance de fuite

Le transformateur réel présente un autre défaut : l'inductance de fuite.

 

Le circuit magnétique d'un transformateur ne canalise pas tout à fait la totalité du champ magnétique créé par l'enroulement alimenté. En d'autres termes, des lignes de champ magnétique "fuient" en dehors du transformateur et ne sont pas exploitées par un autre enroulement. On peut aussi dire qu'une certaine énergie magnétique existe à proximité du transformateur (dans l'air) et que cette énergie est liée au courant qui circule dans l'enroulement. Le modèle électrique consiste donc à placer une inductance (l'inductance de fuite) en série avec le bobinage.

 

le transformateur inductance de fuite 0

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci dessus, le modèle des indutances de fuite du primaire (L1) et du secondaire (L2).

De même que pour les résistances série, on peut ramener L1 au secondaire, en la multipliant par k².

 

On a donc une seule inductance de fuite de valeur k².L1 + L2. L'inductance de fuite s'ajoute en série à la résistance série.

 

Dans les alimentations à découpage, l'inductance de fuite est critique parce qu'elle génère des surtensions lors de la rupture des courants dans le transformateur. Un circuit snubber (RC série) doit être calculé puis placé en parallèle avec l'enroulement pour absorber ces surtensions ou bien le transistor hacheur doit pouvoir supporter une tension plus importante (Vds ou Vce plus élevé).

Avis des internautes en moyenne 4.25 pour 4 votes
  Le transformateur: inductance de fuite, publié par nina67 le 10 Mai 2009
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
3 COMMENTAIRES
moi_même

Bonsoir Nina67 et merci pour toutes ces explications ! Je me demandais pourquoi metttre un circuit rc série (snubber) en parallèle sur l' enroulement du tranfo et pas simplement une diode de roue libre? J' ai constaté en effet que sur la plupart des alim a decoupage de lecteur ou enregistreur dvd , il y a effectivement ce fameux circuit rc série en paralllèle sur le primaire du transfo... et pas une simple diode. Merci d'avance pour les infos que vous m' apporterez. Cordialement

nina67

Bonjour, le problème est un peu plus compliqué que cela. Les alims à découpage de faible puissance (chargeurs de téléphones, sont basées sur une topologie Flyback. Après l'ouverture du transistor hacheur, la tension s'inverse aux bornes du primaire : c'est la tension réfléchie, image de la tension secondaire. Une simple diode ne permet pas cela. Le snubber, quant à lui, amortit les surtensions qui ont lieu avec l'inductance de fuite. Après cette phase là, d'autres oscillations apparaissent avec l'inductance magnétisante (secondaire ouvert car conduction de la diode terminée). Si on souhaite utiliser une simple diode, il faut ajouter une transil rapide en série dont la tension de seuil est supérieure à la tension réfléchie. On choisit couramment 150 - 200V. Cordialement

moi_même

Bonjour Nina67 et merci pour les renseignements. Si j' ai bien compris une simple diode en parallèle sur le primaire ne convient pas car elle limite trop la tension qui apparait sur le primaire lors de l' ouverture du transistor hacheur.C' est bien ca? Donc,la tension secondaire depend de la tension qui apparait sur le primaire a l'ouverture du transistor hacheur et du rapport de transformation du tranfo? Et enfin la tension inverse qui apparait sur le primaire a l'ouverture de transistor hacheur dépend du temps de conduction de celui ci et donc de l energire accumulée pendant la phase de magnétisation du primaire (transistor hacheur saturé)? Merci beaucoup pour votre aide ! Cordialement

ECRIRE UN COMMENTAIRE :