Schéma pour bridger un ampli stéréo

Schéma pour bridger un ampli stéréo

En ajoutant une résistance et un condensateur, on peut bridger soi-même un ampli stéréo. Le but est d'utiliser un seul canal de l'ampli et de faire venir le signal de ce premier canal sur la contre réaction du deuxième canal. Le haut-parleur se branchera alors entre les deux sorties (bornes rouges) de l'ampli (hifi ou sono). Son impédance devra être double, souvent 8 Ohms minimum vu que la plupart des amplis supportent le 4 Ohms.

Schéma pour bridger un ampli stéréo

Voici sur un exemple ce qu'il faut modifier pour bridger un ampli stéréo :

schema pour bridger un ampli stereo 0

 

schema pour bridger un ampli stereo 1

Schéma ampli stéréo classique

Schéma de la modification pour bridger son ampli (hifi ou sono)

Bridger un ampli, c'est faire participer ses deux canaux ensemble pour créer une tension double et brancher un seul haut-parleur de puissance double. Le canal qui ne reçoit pas l'entrée audio reçoit sur sa contre réaction la tension de sortie issue du premier canal.

Le gain de la moitié de droite doit être égal à -1. Si de façon instantanée, la tension vaut +13V sur la sortie (à gauche), la moitié droite doit créer -13V, ce qui fait 26V aux bornes du haut-parleur. C'est le principe de l'ampli bridgé. Si la tension monte à gauche, elle descend d'autant à droite, et la différence fait une variation double. C'est pour cela que la résistance qu'on ajoute doit avoir la même valeur que la résistance dans la contre réaction (celle qui est entre la sortie et la base du transistor d'entrée, ici, R11 qui fait 47k). La résistance qu'on ajoute doit donc faire 47k ici. Ce montage s'apparente à l'ampli op monté en inverseur de gain -1.

Le condensateur 1uF sert à bloquer l'éventuelle composante continue (offset) qu'il y a en sortie de la moitié de gauche (pour la mesurer, mettre un voltmètre en positiion DC et mesurer). La fréquence de coupure doit être très inférieure à 20 Hz pour ne pas atténuer les plus basses fréquences sur la moitié droite de l'ampli. On peut choisir 1uF, ce qui donne une fréquence de coupure de 3Hz environ. 0.47uF ou 2.2uF conviennent aussi.

L'entrée de la moitié de droite ne doit être reliée à rien. Pour éviter qu'elle capte des parasites et du 50Hz environnant, on peut la court-circuiter à la masse. On peut court-circuiter C1 du même coup, et même R1. La base de T1 sur la moitié droite de l'ampli peut être reliée directement à la masse (économie de R1 et C1) en mode bridge. Sur le schéma, on est parti d'un ampli stéréo et on propose le moins de modifications possibles. Les plus radins récupèreront R1 et C1 pour en faire un autre ampli bien sur !

Branchement du haut-parleur sur l'ampli bridgé

Une fois ces modifications faites pour bridger soi-même son ampli, on branche le haut-parleur entre les bornes rouges des sorties haut-parleur. La masse n'est pas reliée.

Impédance du haut-parleur (ampli bridgé)

Comme le haut-parleur reçoit une tension double mais que chaque canal ne peut pas délivrer davantage que son courant maximum, le haut-parleur branché quand l'ampli est bridgé doit avoir une impédance double. Si l'ampli supporte 4 Ohms minimum, en bridge, il supportera 8 Ohms minimum. Les amplis qui supportent 2 Ohms (et qui sont rares) peuvent fonctionner à 4 Ohms en mode bridge.

Puissance du haut-parleur (ampli bridgé)

La puissance du haut-parleur doit être le double. Un ampli de 2x100W à 4 Ohms donnera 1x200W à 8 Ohms en bridge.

Exemple de puissance d'ampli par rapport au transfo d'alimentation

Exemple d'ampli à concevoir : transfo et  transistors

Transfo d'alimentation 42-0-42V, 400VA. La tension redressée sera d'environ +/-60V. On peut attendre les puissances suivantes :

2 x 140 Wrms à 8 Ohms

2 x 225 Wrms à 4 Ohms

1 x 450 Wrms à 8 Ohms (ampli mono bridgé)

Exemple de transistors : 2SA1295 et 2SC3264

schema pour bridger un ampli stereo 2

Transistors de puissance audio pour ampli 2SA1295 et 2SC3264

On peut utiliser les MJL21193 et MJL21194 ou encore les 2SA1494 et 2SC3858 aussi...

Une paire de transistors peut fournir 200W efficaces au haut-parleur à condition d'être très bien refroidie (radiateur généreux et bonne ventilation). Avec un rendement de 65-70% environ à pleine puissance, pour fournir 200W efficaces au haut-parleur, la paire de transistors dissipe 100W environ. Chaque transitor dissipe donc 50W en moyenne. On peut aussi doubler le nombre de transistors (8 au total pour un ampli stéréo ou mono bridge) si on souhaite répartir la dissipation de chaleur sur un plus grand nombre de transistors.

Applications du mode bridge

On peut souhaiter concentrer toute la puissance de son ampli si on a un caisson de basse par exemple.

Il est aussi possible de partir de 2 amplis stéréo, de les bridger tous les deux et de récréer un gros ampli stéréo plus puissant. En revanche, on ne peut pas faire un "bridge de bridge" en mettant en série les deux sorties bridgées de chaque ampli.

Pour les branchements sur des amplis hifi ou sono existants, vous pouvez regarder cet article :

Bridger un ampli

Avertissement

Avant de tenter toute modification sur votre ampli, assurez vous d'avoir bien localisé les zones du cricuit imprimé où il y a la tension de sortie et la contre réaction ! Ne jamais toucher le 230V présente dans l'ampli !

 

Avis des internautes en moyenne 2.5 pour 2 votes
  Schéma pour bridger un ampli stéréo, publié par nina67 le 9 Juin 2015
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :