Coût de l’assurance auto: combien paient les Français

Coût de l’assurance auto: combien paient les Français

Combien les Français dépensent-ils en assurance auto ?

cout de l assurance auto combien paient les francais 0

Quel est en moyenne le coût de l’assurance auto pour les Français ? Quels sont les critères retenus par les compagnies d’assurance pour fixer leurs tarifs ?

Le coût de l’assurance auto peut varier du tout au tout en fonction de nombreux paramètres, qui concernent aussi bien le profil du conducteur que le véhicule assuré. Quels sont ces différents critères ? Quelle est, en moyenne, la dépense annuelle en assurance auto des Français ? Et comment faire baisser sa prime d’assurance ?

Quelle est la dépense annuelle en assurance auto des Français ?

Selon un baromètre publié en juillet 2014, la dépense annuelle en assurance auto montait à 600 euros en moyenne pour les Français. Mais dans les faits, le coût de l’assurance auto peut changer du tout en tout en fonction de nombreux critères, de telle sorte que les assurés ressemblent à ces passagers des avions low cost qui, tous, ont payé un prix différent pour leur billet.

Ainsi, le même baromètre observait il y a deux ans que :

  • 58 % des assurés payaient moins de 600 euros annuels (dont seulement 11 % moins de 300 euros) ;
  • 40 % payaient entre 600 et 1 000 euros annuels ;
  • 2 % payaient plus de 1 000 euros annuels.

Quels critères sont pris en compte dans le coût de l’assurance auto ?

Le coût de l’assurance auto dépend de plusieurs critères. Par exemple, pour un conducteur d’une trentaine d’années, titulaire du permis de conduire depuis plus de dix ans, assuré sans discontinuité depuis au moins deux années, sans accident majeur dans le passé, avec un bonus-malus nul, propriétaire d’un modèle standard récent à essence (mettons une Renault Clio IV de 2015) et roulant majoritairement en région parisienne, verrait le coût de l’assurance auto au tiers tourner autour de 450 / 500 € par an (près de 900 € pour une formule tous risques).

Vous trouverez ci-dessous les différents critères qui peuvent faire varier les tarifs. Si l’on modifie l’un de ces paramètres le prix peut changer du tout au tout, comme c’est notamment le cas pour les tarifs d’assurances auto proposés par l’assureur MAAF.

Le profil du conducteur

Sont pris en compte : l’âge du conducteur (le coût de l’assurance auto est toujours plus élevé pour les jeunes conducteurs, plus exposés aux risques) et son expérience (coefficient bonus-malus, calculé sur les accidents passés et leurs circonstances : en cas de responsabilité avérée plusieurs fois, la prime peut augmenter jusqu’à 350 %).

Autrefois, le sexe était un critère qui contribuait à modifier la dépense annuelle d’assurance auto, au profit des femmes ; mais depuis 2012, les compagnies d’assurance n’ont plus le droit de différencier les contrats en fonction du sexe (voir sur cette page), bien que les contrats souscrits avant cette date soient toujours valables.

Les habitudes de conduite

Le coût de l’assurance auto va dépendre de l’usage qu’un automobiliste fait de sa voiture (privé ou professionnel, petit ou gros rouleur, etc.) et de sa zone géographique de circulation et de stationnement (les primes sont plus élevées en zones urbaines denses à cause de risques plus importants).

C’est peut-être surprenant, mais la région impacte également sur la dépense annuelle en assurance auto pour un conducteur. Selon le véhicule, les primes sont très changeantes en fonction des territoires : autour de 230 € pour une Clio III en Auvergne, mais 600 € pour la même voiture en Poitou-Charentes ; autour de 190 € pour une Citroën C3 en Basse Normandie, mais 460 € du côté du Nord-Pas-de-Calais.

Le contenu du contrat

Il existe deux types de garanties : l’assurance ou responsabilité civile, qui ne couvre pas le véhicule ni le conducteur (elle est obligatoire) ; et l’assurance tous risques, qui recouvre des garanties optionnelles variées allant jusqu’à l’indemnisation complète du véhicule et la prise en charge hospitalière du conducteur en cas d’accident.

Il faut y ajouter le taux de la franchise – cette somme qui est à la charge de l’assuré lorsque des réparations sont nécessaires sur le véhicule. Une franchise plus élevée baisse mécaniquement le montant de la prime, mais ce choix peut s’avérer douloureux au moment de mettre la main à la poche suite à un accrochage.

Le type de véhicule

Le modèle, l’ancienneté et la fiabilité du véhicule sont autant de critères qui peuvent modifier la prime d’assurance :

  • La puissance réelle de la voiture (les véhicules plus puissants sont plus souvent impliqués dans des accidents) ;
  • L’âge (on n’assure pas de la même manière un véhicule neuf et un véhicule ancien, moins performant et plus risqué) ;
  • Sa fiabilité, mesurée via des statistiques validées par l’assureur (tenue de route, sécurité du conducteur et des passagers, protection contre le vol).

En somme, nombreux sont les conducteurs qui rêveraient de rouler en Ferrari, mais peu sont ceux qui apprécieraient le montrant de la prime d’assurance qui accompagne la possession d’un tel véhicule !

Les compagnies d’assurance

Les tarifs sont fixés librement par les compagnies d’assurance. Celles-ci composent à leur gré leurs groupes d’assurés (classés par comportements, par expériences, etc.), et les tarifs évoluent en fonction de ces groupes. Les cotisations peuvent ainsi varier fortement d’une compagnie à une autre.

Comment réduire le coût de l’assurance auto ?

Voici quelques astuces pour baisser le coût de son assurance auto :

  • Opter pour des garanties et un niveau de franchise adaptés aux besoins du conducteur et à ses habitudes de conduite (inutile d’assurer un véhicule tous risques s’il est très ancien) ;
  • Gagner du bonus grâce à une conduite irréprochable, de manière à faire baisser la prime ;
  • Privilégier les contrats qui correspondent au profil du propriétaire (assurances pour retraités ou pour professionnels, prime au kilomètre, assurance auto exclusive pour le conducteur et pour son épouse, etc.) ;
  • Choisir un véhicule qui coûte moins cher à assurer (voir la liste sur le site de l’Argus).

Si votre assureur ne vous convient plus, ou que vous estimez que le coût de l’assurance auto est trop élevé, n’oubliez pas que la loi Hamon sur la consommation a facilité les démarches de résiliation des contrats. Profitez-en pour souscrire une assurance moins chère !

Avis des internautes en moyenne 5 pour 1 votes
  Coût de l’assurance auto: combien paient les Français , publié par jenna le 13 Juillet 2016
Jenna
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :