La France vit à crédit

La France vit à crédit

 La France entière vit à crédit depuis 2005. Depuis cette date, ce ne sont plus seulement les comptes publics qui sont en déficit (ils le sont depuis 1975), mais l'ensemble de l'économie nationale. À présent, la France présente une Dépense Nationale Brute plus élevée que son Revenu National Brut. Elle achète plus au reste du monde qu'elle ne lui vend. Autrement dit, sa balance des biens et services est déficitaire. Dépense Nationale Brute + cessions nettes de biens et services au reste du monde = Revenu National Brut. Quand le poste « cessions nettes de biens et services au reste du monde » est négatif, la Dépense Nationale Brute du pays est supérieure à son Revenu National Brut.

Un pays peut dépenser plus qu'il ne produit s'il s’endette auprès des autres pays (banques étrangères, États étrangers, institutions financières internationales). Mais toutes les dettes (dette publique, dette des entreprises, dette des ménages) ne peuvent s'accumuler indéfiniment sans faire peser des charges croissantes de paiement des intérêts. La poursuite de leur accroissement risque aussi de provoquer chez les créanciers la crainte de n'être jamais remboursés et de les amener à refuser de nouveaux prêts.

Il faudra donc tôt ou tard stabiliser les dettes accumulées, voire en diminuer le total, et, dans ce cas, se mettre à dépenser moins que ce que l'on produit. Mais, aux prêts fournis par les créanciers étrangers, peuvent s'ajouter l’aide extérieure sous forme de dons, les investissements directs étrangers et les fonds envoyés à leurs familles par les expatriés ou émigrés. C'est ce qui se passe dans beaucoup de pays en voie de développement.

La contrepartie des cessions nettes de biens et services est le « solde des transferts et prêts reçus du reste du monde » qui figure (avec le signe opposé) dans les chiffres de la balance des paiements.

Voir : L. ZOUYA MIMBANG, Initiation à la politique de développement, Editions Universitaires Européennes, 2015.

3841679315

Attention à ne pas confondre déficit commercial et déficit des comptes publics. Ce sont deux déficits différents, mais qui sont souvent associés, en raison du poids atteint par les dépenses publiques à l'intérieur du Revenu National Brut. En France, les comptes publics sont en déficit depuis 1975 et c'est ce déficit qui est à présent la cause principale de l'écart entre Dépense Nationale Brute et Revenu National Brut. Plus économes que les collectivités publiques, les ménages français restent en revanche parmi les moins endettés parmi ceux des pays de l'OCDE. Si la dette publique équivaut en France au Revenu National Brut, le patrimoine financier des ménages français en représente à peu près le double.

la france vit a credit 1

Un pays qui s'endette perd sa liberté

 

 

Avis des internautes en moyenne 1 pour 1 votes
  La France vit à crédit, publié par nina67 le 6 Mars 2016
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :