Produit Intérieur Brut et Revenu national Brut

Produit Intérieur Brut et Revenu national Brut

Le Produit Intérieur Brut est la somme des biens et services finals fournis au cours de l’année par les unités économiques situées sur le territoire. Il comprend la production marchande et le produit non marchand (les services rendus à titre gratuit par les Administrations, financés par les impôts).

Exemples de biens finals : des produits agricoles, des automobiles, du courant électrique. Exemples de services finals marchands : la coupe de cheveux, la réparation de voiture, la consultation médicale. Exemples de service final non marchand : les heures de cours assurées par les enseignants dans les écoles, la surveillance de la circulation routière par la gendarmerie.

Pour éviter de compter plusieurs fois une même production, on n’additionne que les valeurs ajoutées. Exemples : si l’on mesure la valeur ajoutée de la branche « construction automobile », il faut déduire de son chiffre d’affaires les sommes qu’elle a déboursées pour ses achats de tôles d'acier, la production de tôles d'acier ayant déjà été comptabilisée sous la rubrique. « sidérurgie ». Si l’on mesure la valeur ajoutée de la branche « tissage de coton », il faut déduire ses achats de filés de coton, etc.

Le Produit Intérieur Brut est mesuré « aux prix du marché », c'est-à-dire : impôts indirects non déduits. Beaucoup de biens et services sont soumis à des taxes payées par le consommateur et s’ajoutant à la somme encaissée par le producteur. Pour être plus précis, on parlera d'« impôts indirects nets de subventions», car quelques biens et services sont, au contraire, subventionnés par l’État.

Pour passer de la notion de Produit Intérieur Brut à celle de Revenu National Brut, il suffit de substituer au critère de la situation sur le territoire celui de la nationalité des unités économiques. En fait, les filiales des sociétés étrangères sont comptées comme des entreprises nationales et la différence entre Produit Intérieur Brut et Revenu National Brut consiste essentiellement dans le solde des intérêts et dividendes payés à l’étranger : RNB = PIB + solde des intérêts et dividendes perçus du reste du monde. Si un pays paie plus de dividendes et d’intérêts à l’étranger qu’il n’en perçoit, son PIB est plus grand que son RNB. Dans le cas de la France, ces deux grandeurs sont très voisines. En 2014, le PIB français était de 2 132,4 milliards d'euros et le RNB de 2 174,5 milliards d'euros.

produit interieur brut et revenu national brut 0

La production de blé

Voir F. LEQUILLER, D. BLADES, Comptabilité nationale : manuel pour étudiants, Economica, 2004.

Avis des internautes en moyenne 4.5 pour 2 votes
  Produit Intérieur Brut et Revenu national Brut, publié par nina67 le 29 Février 2016
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :