Le Bus IDE

Le Bus IDE

IDE

 

 

 

L’IDE (Integrate Drive Electronique) est apparut en 1994, il était d’abord uniquement appelé ATA (Advanced Technologie Attachment).

A l’origine l’IDE ne pouvait connecter que des disques durs.

 

Ce n’est qu’à partir de l’émergence du Protocol ATAPI (ATA Packet Interface) que l’IDE put également connecter d’autres périphériques de mémoire de masse telle que des lecteurs CD Rom, DVD Rom et des graveurs.

 

 Au cour de l’évolution de la norme ATA et de l’apparition du Serial ATA

l’IDE prit également la nomination EIDE ou E-IDE (Enhanced IDE) et également PATA (Parallel ATA) ou P-ATA pour ne pas le confondre avec le SATA.

 

Fonctionnement de l’IDE :

 

Les périphériques IDE sont reliés au bus IDE de la carte mère par le biais d’une nappe de type IDE. Sur une nappe IDE, il peut être connecté deux périphériques qui sont différenciés l’un de l’autre par un système de cavaliers situé sur chacun d’eux. On place physiquement le cavalier sur de l’un des périphériques en maitre et le cavalier de l’autre périphérique en esclave.

On peut aussi régler le cavalier via Le bios, mais il faut préalablement placer physiquement le cavalier de chacun des périphériques en câble select.

 

En générale les cartes mères possèdent 2 ports IDE (IDE 1 et IDE 2) voir 4 pour les dernières à avoir supportées l’IDE car il faut savoir que ce bus est remplacé par le SATA aujourd’hui, les périphériques situées sur le deuxième port IDE

sont identifié en secondary master et secondary slave.

 

Par exemple sur un ordinateur possèdent deux périphériques, un disque dure et un lecteur CD Rom ou DVD Rom.

On connectera c’est deux périphériques sur l’IDE 1  en règlent le disque dure en master et le lecteur DVD Rom en  slave

dans le BIOS, ils seront énumérés, l’un avec la dénomination primary master l’autre avec la dénomination primary slave. Si vous voulez ajouter un périphérique supplémentaire à votre ordinateur, il faudra le connecter à l’IDE 2 en master ou en slave. Au niveau du BIOS ils sera identifié en tant que secondary master ou secondary slave.

 

L’IDE 1 en Bleu et L’IDE 2 en noir sur l’exemple d’une carte mère possédant deux ports IDE.

 

le bus ide 0

 

Une Nappe IDE.

 


le bus ide 1

 

Exemple d’un périphérique réglé physiquement en maitre.

 

le bus ide 2

 

Evolution de l’IDE :

 

IDE ATA 1 : Utilise la technologie DMA (Direct Access Memory) qui permet une communication direct entre le périphérique et la mémoire sans passer par le microprocesseur. Il y’à deux modes DMA :

-         Singleword : un mot est transmit à chaque sessions.

-         Multiword : plusieurs mots sont transmit à chaque sessions.

L’ATA 1 atteignait un débit maximum de 8.3 Mo/s en single word et 4.2 Mo/s en multiword et supportait des disques durs ayant une capacité maximale de 528 Mo.

 

IDE ATA 2 : Multiword DMA allant jusqu’à 16.6 Mo/s.

Apparut en 1996 et supportant des disques dures de 8.4 Giga-octets Maximum.

C’est à partir de ce degré d’évolution qu’il prit également les dénominations de EIDE, Fast ATA, Fast IDE ou encore Ultra ATA.

 

IDE ATA 3 : Permet d’augmenter la fiabilité du transfère des données et introduit des fonctions de sécurités.

 

IDE ATA 4 : Apparut en 1998, permet de connecter des disques dures ayant une capacité maximale de 128 Gigaoctet et introduit l’Ultra DMA (UDMA) qui permet l’optimisation du transfère des données jusqu’à 33Mo/s

 

IDE ATA 5 : Apparu en 1999 UDMA 66.7 Mo/s

 

IDE ATA 6 : Apparu en 2001 UDMA 100 Mo/s permet de gérer des disques dure dont la tailles maximale est  de 2^48 secteur de 512 octet. Soit un peut prêt 2000 000 Go ou 2000 To. Des disques durs de cette taille n’existent pas encore.

 

IDE ATA 7 : Apparu en 2002 UDMA 133 Mo/s

Avis des internautes en moyenne 3.67 pour 3 votes
  Le Bus IDE, publié par Sebby le 10 Décembre 2009
Sebby
1 COMMENTAIRES
toto

orthographe!!!!

ECRIRE UN COMMENTAIRE :