La psychologie du fétichisme

La psychologie du fétichisme

Erotisme souvent raffiné, recherche artistique et associations d'idées caractérisent le fétichisme.

 

Fétichisme : métonymie et synecdoque

 

Le fétichisme peut être comparé à une figure de style : la métonymie. Une métonymie consiste à remplacer un nom par un autre, mais que la logique permet d'associer. La logique repose par exemple sur :

 

- désigner le contenu à la place du contenant : boire un verre, boire une bouteille
- désigner l'organe au lieu de la qualité morale : avoir du coeur
- désigner le lieu au lieu de la chose qu'on y fabrique : acheter un cantal
- désigner la matière à la place de l'objet : nettoyer les cuivres
- désigner la grandeur physique au lieu du composant : la résistance (en électronique)

 

On désigne donc une caractéristique, une différence essentielle, tout comme le fétichiste s'intéresse aussi particulièrement à une caractéristique.

 

La synecdoque désigne une partie pour le tout. Voici des exemples :

 

- découvrir de nouveaux visages (= de nouvelles personnes)
- un troupeau de vingt têtes (= vingt bêtes)
- un trois mâts (= un voilier à trois mâts)
- une paire de talons aiguilles (= chaussures à talons aiguilles)
- "Des jupes [...] avaient des rires languissants." (Zola)

 

L'association du fétichiste

 

Il y a ainsi association entre la personne désirée et un élément qui la caractérise. Alfred Binet a été le premier à remarquer que le choix du fétiche est conditionné par une impression sexuelle ressentie pendant l'enfance : la sexualité particulière se forme tôt.

 

Les associations sont fréquentes. On peut citer quelques exemples qui pourraient servir de base à un fétichisme plus prononcé.

 

Le Petit Prince et le renard

 

Dans le Petit Prince (Saint Exupéry), le renard rencontre le Petit Prince, s'attache à lui et au moment de la séparation, lui explique son bonheur nouveau :

 

"Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé..."

 

la psychologie du fetichisme 0

 

L'association entre le Petit prince et le blé réside dans le souvenir ("souvenir de toi").

 

La madeleine de Proust

 

Proust lui-même, par une saveur précise, retrouve un souvenir d'enfance : "Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi (...).".

 


la psychologie du fetichisme 1

 

L'auteur se trouve catapulté en arrière lorsqu'il saisit le lien entre le goût présent et le souvenir d'enfance heureux. Un merveilleux chemin d'accès au souvenir est établi.

 

L'amour généralisateur du fétichiste

 

L'amour exclusif est un modèle classique de la relation amoureuse. Il se limite à une seule personne, à la totalité de cette personne. L'amour exclusif détourne du monde et de sa diversité, il penche vers l'individualisation, vers un instinct de reproduction où opère une synthèse humaine des deux sexes. De grands séducteurs comme Don Juan ne parviennent pas à unifier cette expérience amoureuse qu'au contraire ils divisent et répètent toujours.

 

"Le fétichisme amoureux isole l'objet de son culte et tend à l'abstraction" affirme Alain Feutry. Et cette abstraction conduit à la généralisation : le fétichisme amoureux n'est pas individualiste. La généralisation tente d'aboutir à un symbole, l'objet fétiche est symbole de l'objet manquant.

 

On devine ce type d'amour généralisateur dans l'épisode du renard du Petit prince : tous les champs de blé lui rappelleront le Petit prince. L'émotion se détache de la personne qui l'a provoquée la première fois. Après une première expérience amoureuse sous une fenêtre de toit, toutes les fenêtres de toit rappellent d'abord à ce souvenir, puis, avec le temps, de façon diffuse, à une émotion agréable : celle de regarder un ciel étoilé. Et si l'émotion agréable est à comparer à un état amoureux, cet amour se tourne vers quelque chose de non vivant, de minéral : l'éclat des astres dans la nuit.

 

la psychologie du fetichisme 2

 

Le fétichiste spécialiste

 

Mais le fétichiste est aussi un expert de son domaine. La passion du détail le caractérise : c'est un spécialiste qui s'intéresse moins au tout qu'à la partie. La partie de l'autre est souvent un substitut métaphorique (partie du corps) ou substitut métonymique (partie de vêtements). On pourrait dire qu'il préfère le verre à la boisson, la sauce au plat, un seul musicien à l'orchestre, le gant à la main, la bouche au visage.

 

la psychologie du fetichisme 3

 

Le fétichiste réalise donc une sorte de découpe de la personne. L'image d'un sein est un exemple caractéristique : on ne voit que le sein, pas la personne. Cette singularité s'oppose à la totalité du raisonnement fétichiste qui est entier. Dans le détail, le fétichiste cherche une forme de beauté absolue.

 

On peut citer Le parfum de Patrick Süskind qui décrit l'histoire de Jean-Baptiste Grenouille dont l'unique ambition se borne au royaume des odeurs. Il part en recherche de l'essence absolue qui lui donnera, l'espace d'un instant, pureté et innocence. Le sens semble provenir du détail. Le fétichiste trouve un sens très fort à un fragment : le reflet d'un oeil, une fermeture éclair, le bruit d'un pas, un coquillage sur le sable, "la pureté élémentaire de la courbe d'un sein ou d'une épaule" (Saint Exupéry, Terre des hommes). Ces détails peuvent être le point de départ d'une histoire imaginaire, d'un fantasme ou d'un roman. C'est voir une plage dans un grain de sable, voir un paradis dans un pétale de fleur, ou l'éternité dans une seconde. Le fétichiste déploie un univers où l'objet fétiche semble en être la totalité.

 

Création artistique ou fétichiste

 

Parmi les pratiques érotiques, le fétichisme est sans doute celle qui se rapproche le plus de l'art. Dans l'art, le fétichiste renoue avec la totalité qu'il a niée : détails insignifiants pour certains, mais recouverts de merveilleux par l'imaginaire fétichiste.

 

Gomez de la Serna, auteur de Seins, décrit un univers où l'homme et la femme sont absents. Le livre ne traite que de seins, les seins y ont d'ailleurs une autonomie, une personnalité, une totalité frappantes. Il existe des collectionneurs de seins, comme, dans le monde réel, des collectionneurs de timbres.

 

la psychologie du fetichisme 4

 

Tom Wesselmann idéalise le corps féminin et le chargeant d'érotisme. On y trouve spécialement les hanches et les pointes des seins, ainsi que les lèvres.

 

la psychologie du fetichisme 5

 

D'autres déplacent leur fétichisme vers l'intérêt littéraire : l'amoureux des mots qui s'intéresse davantage aux mots qu'à ce qu'ils décrivent ressemble au fétichiste des sous-vêtements qui oublie celle qui les porte.

 

la psychologie du fetichisme 6

 

Origine du fétichisme : une résilience ?

 

Pour Freud, le fétichiste réaliste, enfant, l'absence de phallus chez sa mère, puis prend peur de perdre le sien (castration), et entretient sa perception du phallus chez sa mère. Le fétichiste, face au vide réel, investit un objet qui devient un substitut, un héritier du phallus manquant chez la mère, mais aussi un témoin du refoulement qui a eu lieu.

 

On peut établir un lien entre fétichisme et sublimation. La sublimation (au sens de Freud en psychanalyse) consiste à canaliser son énergie d'instinct sexuel vers des activités humaines valorisées : création littéraire ou artistique, activité sportive, etc). Le fétichisme utilise aussi les voies de la création, contourne un interdit sexuel et cet obstacle nourrit précisément cette énergie créatrice. Le fétichisme apparaît comme une sublimation de la sexualité.

 

la psychologie du fetichisme 7

Photographie de Gérard Musy

 

Le fétichisme est aussi peut-être une forme de reconstruction après un traumatisme physique ou psychique : on s'émerveille de la manière dont la vie reprend ses droits après une catastrophe. C'est la résilience, un concept élaboré par Boris Cyrulnik.

 

la psychologie du fetichisme 8

Etonnant paysage breton (île d'Ouessant) où la nature reprend ses droits

 

De nouveaux comportements peuvent apparaître, comme le fétichisme dans la sexualité, ou encore un engagement altruiste, et pourquoi pas le développement d'aptitudes créatrices. C'est alors une façon de surmonter des épreuves de la vie et les bouleversements intérieurs qui en résultent. Nous en avons toutes et tous traversé.

 

Conclusion

 

Le fétichisme repose sur l'échange de la partie et du tout, du vêtement et de la personne. Il s'agit d'une métonymie et d'une recherche symbolique. Propulsé par un amour généralisateur, le fétichiste est pourtant un spécialiste du détail, un véritable passionné qui trouve du sens dans l'infime. Sublimant une sexualité première, le fétichiste part en funambule vers l'étendue artistique de ses créations. Cette construction intellectuelle offre un érotisme subtil, épuré, intensément esthétique, en recherche d'absolu.

 

la psychologie du fetichisme 9

Avis des internautes en moyenne 4 pour 4 votes
  La psychologie du fétichisme, publié par nina67 le 12 Octobre 2012
Les indispensables maquillage
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :