Que faire en cas de bleu?

Que faire en cas de bleu?

Comment limiter un bleu après un choc?

que faire en cas de bleu 0

Un bleu ou hématome cutané  se signale par un gonflement douloureux et bleuté de la peau en un endroit précis. Il apparait suite à une rupture de vaisseaux sanguins dans les tissus superficiels (peau) lors d’un choc, ce qui engendre un épanchement de sang dans la partie atteinte, et donc une couleur bleue de la peau à cet endroit. Cette sorte d’hématome est bénigne et se résorbe de lui-même, mais des astuces peuvent permettre de limiter le bleu dans son étendue et dans le temps.

 

Au moment du choc


que faire en cas de bleu 1

Juste après avoir reçu un choc, il est conseillé de passer l’endroit atteint sous l’eau froide ou d’y apposer un linge humide pour limiter la douleur et l’étendue du bleu. Le froid limite en effet l’inflammation après un choc violent, limite la propagation  du sang dans le tissu, et très important, il limite la douleur! 

 

Il est également conseillé de surélever la zone atteinte si cela est possible pour limiter l’afflux sanguin et donc la formation du bleu.

 


que faire en cas de bleu 2

Un gel d’arnica peut être très efficace pour limiter le bleu, il est donc conseillé d’en avoir dans son armoire à pharmacie. L’arnica existe également sous forme de granules homéopathiques à prendre par voie orale. L’arnica est une plante qui permet de diminuer le gonflement et l’inflammation de la zone atteinte.

 

Evolution

Le bleu va passer par plusieurs couleurs avant d’enfin disparaître. Les jours suivant le choc, vous pouvez continuer à prendre des granules homéopathiques d’arnica et à en appliquer sous forme de pommade ou de gel sur le bleu.

Un bleu normal se résorbe en quelques jours, il faudra donc tout de même être patient!

Si l’hématome est de taille très importante, qu’il est apparu sans aucun choc extérieur ou que vous avez des signes d’infection (fièvres par exemple), il est nécessaire de consulter un médecin.

 

Prévention d'un bleu

que faire en cas de bleu 3

Les personnes sujettes aux bleus peuvent souffrir d’un manque de vitamine C ou d’un manque de vitamine K (cofacteur dans la synthèse des agents de la coagulation). La vitamine C se trouve dans les agrumes et dans les poivrons par exemple. La vitamine K se retrouve elle dans les légumes verts à feuilles.

Vous pouvez donc agir sur ces déficits via votre alimentation pour limiter l’apparition de bleus lors de chocs.

  Que faire en cas de bleu? , publié par MEDAdvice le 28 Mars 2016
Les indispensables maquillage
MEDAdvice
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :