Que faire en cas de syphilis?

Que faire en cas de syphilis?

que faire en cas de syphilis 0

Qu’est ce que la syphilis ?


La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie la Treponema pallidum.
La syphilis se caractérise par une ulcération non douloureuse dans les régions génitale ou anale.
On décrit 3 stades interrompus par des phases de latence. Cependant tous les malades ne présentent pas nécessairement ces 3 phases.
Syphilis précoce avec 2 stades différents :
. stade primaire : au cours des trois premiers mois, l’infection se manifeste par un bouton rouge qui se développe, se multiplie et évolue vers une ulcération non douloureuse. La plaie finit par se résorber d’elle-même, mais l’infection, en l’absence de traitement, reste toujours présente.
L’infection restant indolore au niveau des zones génitale et anale souvent cachées, le malade ne sait pas toujours qu’il est atteint.
. stade  secondaire : si la syphilis n’est pas traitée, après les ulcérations il y a apparition de fièvre, fatigue, rougeur et éruptions cutanées, douleur musculaires, alopécie (perte de cheveux), inflammation des ganglions, de l’uvée ou de la rétine.

Puis arrive un état de latence pendant lequel il n’y a aucun symptôme mais la maladie est toujours présente.

Syphilis tardive ou tertiaire
La syphilis peut alors être mortelle. Il y a apparition de symptômes nombreux et graves :
Atteintes neurologiques (AVC, surdité, démence…),
Atteintes cardiovasculaires,
Gomme (destruction des tissus d’organe),
Transmission de la syphilis de la femme enceinte au fœtus via le placenta. La syphilis congénitale conduit à des avortements spontanés ou à la présence de symptômes chez le nourrisson.

Que faire contre la syphilis ?


Le diagnostic de la syphilis commence par un examen clinique des parties intimes pénis, vagin, anus dès l’apparition ou non d’ulcération. Puis le dépistage de la syphilis se fait par examen sanguin avec une sérologie, recherche d’anticorps fabriqué pour lutter contre la bactérie. Si le test et positif il sera associé à un test secondaire pour confirmer le diagnostic de la syphilis car certaines infections comme la leishmaniose, paludisme, VIH, maladie de lyme… peuvent rendre le test positif sans être atteint de la syphilis. Il est recommandé de faire le test de dépistage lors de rapport non protégé.
Le traitement de base de la syphilis est l’antibiothérapie. En général il s’agit de la pénicilline injectée par voie intramusculaire. La longueur du traitement dépend de l’ancienneté de l’infection, mais également de l’existence d’autres pathologies associées comme le VIH ou les personnes immuno-supprimées…
Le traitement antibiotique permet de traiter la syphilis en une à deux semaines, mais également d’arrêter la contagion en quelques jours. Un suivi médical est nécessaire avec des analyses sanguines régulières permettant de s’assurer de l’efficacité des antibiotiques et de la disparition de la bactérie.


Que faire en cas de syphilis lors de la grossesse ?


D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) dans 50 à 80% des cas, lorsque la mère est atteinte de la syphilis, l’issue est défavorable pour le bébé. En effet il y a un risque d’avortement spontané, de mort du fœtus ou du nouveau-né, de l’infection du nouveau-né.
Le dépistage des femmes enceintes permet d’entreprendre un traitement et d’éviter la syphilis congénitale. Il est donc très important de faire le dépistage.
En cas de maladie, le risque de transmission est de 50%, il faut prendre le traitement pour protéger le fœtus de la syphilis.

  Que faire en cas de syphilis?, publié par MEDAdvice le 4 Août 2016
Les indispensables maquillage
MEDAdvice
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :