Télécharger Droid4x - android emulateur apk windows mac

Droid4x - android emulateur apk windows mac

Téléchargements

Télécharger: Droid4x windows

Version: 0.8.6 Beta

Taille: 8.33 Mo

Langue: Français

Système : Windows xp/Vista/7/8

Mise à jour :


Télécharger

droid4x android emulator apk windows mac 0


Vous voulez jouer à certain jeux disponible sur le Play sore de Google, et cela à partir de votre ordinateur sous Windows ou sous votre mac, c'est possible, avec le logiciel Droid4x qui simule sur votre ordinateur un téléphone Androïd. Ce programme peut être qualifié d'émulateur pour fichier d'applications androïd APK.


Ce logiciel fonctionne avec le principe de vitalisation, et installe pour ce fait, oracle VM virtualBox.

droid4x android emulator apk windows mac 1
A noter que vous pouvez optimiser les performances de la vitalisation en accédant directement à votre bios, et en donnant la mention "Enable" à la virtualization technology dans votre bios, puis quittez en sauvegardant.

 

 

Lancement du simulateur androïd pour windows ou mac:

droid4x android emulator apk windows mac 2

droid4x android emulator apk windows mac 3


Une fois installé sur votre ordinateur, cette machine android virtuelle se comportera de la même façon qu'un téléphone portable, c'est à dire que vous aurez accès au Play store pour installer des applications apk que vous téléchargerez directement, via un compte Google. Pour les applications payantes vous devrez lier une carte bancaire à votre compte pour pouvoir les acheter.

droid4x android emulator apk windows mac 4

Tout comme les Smartphones, sur ce genre de machine virtuelle il est aussi possible d'installer directement des fichiers APK que l'on aurai téléchargé sur le playstore ou sur une autre plateforme.

Version Nom Système Taille Langue Date
0.6.3 Droid4x mac 0.6.3 Mac OS x 0.46 Mo Anglais Télécharger
0.5.0 Droid4x mac 0.5.0 Mac OS x 0.46 Mo Français Télécharger
  Droid4x - android emulateur apk windows mac, publié par jenna le 14 Décembre 2015
Jenna
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :