Jeu de lumière scan scanner : principe du gobo

Jeu de lumière scan scanner : principe du gobo

Dans un scan, la source de lumière est une ampoule de petite taille, souvent halogène ou à décharge. Un réflecteur renvoie la lumière vers l'avant. Pour éviter de projeter l'image du réflecteur de la lampe, on intercale dans le faisceau une plaque de métal percée comme un pochoir et qui représente une forme esthétique. Cette plaque s'appelle le gobo. Une lentille convergente (loupe) est placée de telle sorte que le gobo soit dans le plan focal. L'image du gobo se projette ainsi à plusieurs mètres (dans la salle). L'image peut ensuite être déviée par un ou plusieurs miroirs mobiles.

jeu de lumiere scan scanner principe du gobo 0

Construction type "scan" ou "scanner" : ampoule, réflecteur, gobo, lentille et miroir

Choix du gobo

Le gobo est un pièce métallique de quelques centimètres de côté qui peut être remplacée et choisie par l'utilisateur parmi un choix de gobos existants. Dans les scanners, on peut aussi trouver un "disque de gobos" qui présente un gobo donné dans le faisceau lumineux. Cela permet par exemple une succession de 8 gobos différents par rotation du disque.

 


jeu de lumiere scan scanner principe du gobo 1

 

Ci dessus : disque de 8 gobos

Rôle du miroir mobile

Pour animer le faisceau issu de la lentille, on utilise un miroir mobile couplé à un moteur électrique. Avec un seul miroir, on n'obtient qu'une seule image qui se déplacera dans la salle. Si le faisceau issu de la lentille rencontre plusieurs miroirs (plus petits), il en ressortira autant de faisceaux, mais naturellement moins lumineux. C'est souvent cette dernière solution qui est adoptée, comme on le voit ci dessous (répétitions de plusieurs formes identiques sur le sol).

 

jeu de lumiere scan scanner principe du gobo 2

  Jeu de lumière scan scanner : principe du gobo, publié par nina67 le 14 Mars 2010
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :