Réaliser un ampli audio

Réaliser un ampli audio

Il n'y a pas que l'électronique dans la vie ! Quand on attaque la construction d'un ampli, il ne faut pas négliger l'aspect mécanique : la caisse et le placement des différents éléments dans l'ampli. Cet article présente la réalisation détaillée qui n'est pas que de l'électronique, loin de là !

 

Fabrication de la boite de l'ampli

 

Un fond en agglo mélaminé et les côtés en contreplaqué de 15mm font très bien l'affaire. L'avantage de l'agglo ou du contreplaqué est d'être isolant. Côté radiateur, sa taille est prévue pour un ampli de 2x50W environ : il est largement surdimensionné, d'autant plus qu'il est placé à l'air libre directement. C'est plus pratique que d'aménager un ensemble de trous d'aération dans le fond et le couvercle de l'ampli.

 

realiser un ampli audio 0 

Boite de l'ampli audio en construction

 

La découpe sur le côté droit est prévue pour le radiateur en alu de l'ampli.

 


realiser un ampli audio 1 

Fabrication de la boite de l'ampli

 

Pour la peinture, de la peinture acrylique noir brillant convient à merveille : beau rendu et nettoyage du pinceau à l'eau :

 

realiser un ampli audio 2 

Peinture de la boite de l'ampli

 

Le transfo 2x18V 50VA et un filtre secteur de taille généreuse (issu d'un stroboscope 3000W) sont vissés sur l'agglo du fond :

 

realiser un ampli audio 3 

La carte électronique de l'alimentation est grattée au cutter et les espaces entre les coups de cutters sont décollés avec une technique spéciale : au cutter et au fer à souder.

 

realiser un ampli audio 4 

Alimentation réalisée au cutter et au fer à souder, donc sans insoleuse et sans graveuse

 

Note : pour remplacer l'insoleuse, un projecteur halogène 500W placé à 30cm ou 40cm convient aussi ! A essayer, cela fonctionne lorsqu'on a les bons réglages, comme pour l'insoleuse...

 

Il s'agit de bakélite simple couche. Les trous dans les coins servent pour les vis. En perçant un diamètre 2 à 2.5mm, on peut utiliser le filetage des vis à bois pour maintenir la carte électronique et se passer d'entretoises :

 

Se passer d'entretoises pour fixer une carte électronique

 

Des picots sont prévus pour y souder plus tard les fils :

 

realiser un ampli audio 5 

Réalisation des amplis audio LM1875

 

Les LM1875 sont montés sur des toutes petites cartes où les résistances sont CMS (taille 0805). Les picots permettent de souder les fils :

 

realiser un ampli audio 6 

Une fois montés sur le radiateur, les LM1875 ressemblent à cela :

 

realiser un ampli audio 7 

Les LM1875 sont isolés du radiateur avec le silicone (mica et pâte thermoconductrice) et rondelle de plastique entre vis et LM1875. Le radiateur est accessible parce qu'il est monté à l'extérieur de l'ampli.

 

La carte d'alimentation est câblée : du transfo (tension alternative) et vers les amplis LM1875 (tension continue) :

 

realiser un ampli audio 8 

Carte d'alimentation vue du dessous

 

Une certaine conception audiophile propose de monter 2 fusibles de protection côté secteur, pour la symétrie du montage (NDLR : il me semble que c'est parfaitement inutile !). Enfin, pour ceux et celles qui y croient, les 2 fusibles :

 

realiser un ampli audio 9 

Fusible sur le neutre et fusible sur la phase : conception audiophile (?)

 

Ampli audio réalisé

 

Voici à quoi ressemble l'ampli audio terminé : 

realiser un ampli audio 10 

Ampli audio réalisé 2 x 20W avec 2 LM1875

 

On remarque la taille imposante du filtre secteur (à gauche). Bien sur, cet élément est facultatif.

 

Vu du dessous, on voit les 4 pieds de l'ampli :

realiser un ampli audio 11

 

Vu de l'arrière :

realiser un ampli audio 12

 

Les 4 bornes RCA sont connectées ensemble deux par deux pour un éventuel pontage vers une autre entrée d'ampli audio (ou caisson de basses, etc)

 

Conclusion

 

Réaliser un ampli audio, c'est aussi :

 

- découpe des planches

- peinture

- découpes pour intégrer le radiateur, les connecteurs, les boutons, la ou les LED

- un certain sens de l'esthétique.

 

  Réaliser un ampli audio, publié par nina67 le 10 Juin 2014
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
4 COMMENTAIRES
triac

Bonsoir, Superbe réalisation, mais vous ne mettez aucun potentiomètre ? C'est pourtant très utile pour régler le volume.

nina67

Bonjour, bien vu ! Dans ce cas, il s'agissait d'un bloc de puissance qui fonctionnait avec un préampli audiophile. Cordialement

jmarc

Bonjour, On peut aussi faire le circuit imprimé en dessinant les pistes sur la partie cuivre, avec un vernis a ongles, attendre que cela sèche, puis attaquer au perchlorure de fer pendant une demi-heure, vérifier que les parties cuivrées sont parties, puis laver la plaquette, et enlever le vernis avec un dissolvant. On peut ensuite poncer un peu les parties à étamer avec une petite paille de fer. Puis placer et souder les éléments.

nina67

Bonjour, j'en déduis que le vernis à ongles supporte le perchlorure de fer... Quant au dissolvant, c'est de l'acétone, tout simplement Cordialement

ECRIRE UN COMMENTAIRE :