Le moteur à courant continu : principe

Le moteur à courant continu : principe

Le principe de fonctionnement du moteur à courant continu peut s'expliquer avec un minimum de formules et équations. Pour faire simple, un moteur à courant continu est constitué de deux parties : une partie fixe qui génère un champ magnétique (le stator) et une partie tournante (le rotor).

 

Principe de fonctionnement du moteur à courant continu

 

Un moteur à courant continu est constitué de deux parties électriques : le stator et le rotor. Lorsqu'on alimente le moteur, il se crée une interaction magnétique qui met le moteur en mouvement. Lorsqu'on inverse le sens de la tension qui alimente le moteur, il tourne en sens inverse.

 le moteur a courant continu principe 0

Principe de fonctionnement d'un moteur à courant continu

 

Le stator

 

Le stator d'un moteur à courant continu est la partie fixe du moteur (statique = qui ne bouge pas). Le stator est aussi nommé l'inducteur ou l'excitation : on fait passer un courant dans le bobinage du stator et c'est lui qui crée (qui induit) un champ magnétique. Le stator pose le décor pour le rotor qui se retrouve ainsi plongé dans ce champ magnétique. Le stator (inducteur) crée un champ magnétique B appelé champ inducteur, ou encore champ statorique. On le note Bs (s comme... stator !)

 

Le stator peut être fait d'aimants permanents (comme ceux qui collent vos papiers sur la porte du frigo) ou d'électroaimants qu'il faut alimenter. Dans ce cas, la relation électrique s'écrit :

 

Ue = Re.Ie

 

C'est la loi d'Ohm pour le stator (excitation) du moteur à courant continu. En tension et courant continus, l'aspect inductif du stator n'intervient pas. Une inductance est un court-circuit en continu. Seule la résistance compte.

 


le moteur a courant continu principe 1

Flux créé par le stator d'un moteur à courant continu

 

Le rotor

 

Le rotor est la partie en rotation du moteur. C'est lui qui tourne. Il est constitué du bobinage induit. Il faut alimenter cette bobine pour la transformer en électroaimant qui entrera en interaction avec le stator. Si on n'alimentatait pas le rotor, il ne serait l'objet d'aucune force et ne tournerait pas.

 

Un système de frottement spécial permet d'alimenter le rotor : des balais (ou charbons montés sur des ressorts) frottent sur les contacts en rotation : le collecteur.

 

le moteur a courant continu principe 2 

Charbons de remplacement pour moteur à courant continu

 

Le collecteur est un ensemble de plages métalliques qui font contact avec les charbons. Il appartient au rotor. Le frottement des charbons font qu'ils s'usent : ils sont montés sur ressort pour garantir un contact même lorsqu'ils raccourcissent à cause de l'usure :

 

le moteur a courant continu principe 3 Charbons et collecteur d'un moteur à courant continu

 

Le courant du rotor passe par les charbons. La tension E aux bornes du rotor est proportionnelle à la vitesse de rotation du rotor :

 

le moteur a courant continu principe 4

Oméga est la vitesse de rotation, k est une constante liée au moteur lui-même et phi est le flux magnétique.

 

Branchement du moteur à courant continu

 

La plupart des moteurs à courant continu ont deux fils : un fil + et un fil-. Ils sont comme des dipôles.

 

Les branchements du moteur à courant continu sont en réalité un peu plus complexes comme on le voit dans les cours de terminale STI ou STI2D, lors des révisions du bac (ou avant !)

 

En effet, l'inducteur et l'induit peuvent se brancher de 4 façons :

 

- excitation indépendante : l'inducteur et l'induit sont alimentés de façon indépendante. Le moteur à courant continu a alors 4 bornes. Le sens du courant dans l'excitation définit le sens du champ magnétique de l'inducteur, et donc le sens de rotation du moteur à courant continu.

 

- excitation série : l'inducteur et l'induit sont connectés en série dans le moteur. Le moteur à courant continu se connecte alors par 2 bornes.

 

- excitation parallèle (ou shunt) : l'inducteur et l'induit sont connectés en parallèle dans le moteur. Le moteur à courant continu se connecte alors aussi par 2 bornes.

 

- excitation constante : l'inducteur est formé d'aimants permanents. Seul le rotor est alimenté. Lorsqu'on inverse la polarité du moteur, il tourne dans le sens inverse.

 

le moteur a courant continu principe 5

 Moteur à courant continu 12V (pour modélisme, etc)


Conclusion

 

Le moteur à courant continu est formé d'un stator qui crée un champ magnétique fixe. Dans ce champ magnétique, le rotor est alimenté à travers le système de contact balais - collecteur et le courant qui le traverse lui donne son mouvement de rotation.

 

Pour le vocabulaire du moteur à courant continu :

 

partie fixe : stator = inducteur = excitation

partie en rotation : rotor = induit

Avis des internautes en moyenne 2.62 pour 13 votes
  Le moteur à courant continu : principe, publié par nina67 le 19 Février 2015
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
7 COMMENTAIRES
KHEMIRI

Comment tester un moteur à courant continu et pour quel raison on utilise ou lieu de moteur triphasé

nina67

bonjour, on trouve les moteurs à courant continu dans les magnétoscopes, les lecteurs CD, et les petites applications comme le modélisme.

KHEMIRI

je croix ce type de moteur pour les magnétoscopes, les lecteurs CD, et les petites applications comme le modélisme les moteurs pas a pas mais comment on le tester moteur à courant continu

KHEMIRI

En attendant votre réponse nina67 SVP

nina67

bonjour, les petits moteurs sont à courant continu. Si vous mettez une tension continue de quelques volts, ils tourneront. En inversant la tension, ils tourneront dans l'autre sens. Les moteurs triphasés sont prévus pour 400V par exemples et sont beaucoup plus gros. Cordialement

nina67

bonsoir, non parce qu'il s'agit d'un variateur pour moteur à courant alternatif et là, cet article parle de moteur à courant continu.

abdellah

zertyuio$ɣsdfhkl

ECRIRE UN COMMENTAIRE :