Ampoule fluocompacte : principe de fonctionnement

Ampoule fluocompacte : principe de fonctionnement

Une ampoule fluocompacte est formée d'une carte électronique qui alimente à haute fréquence le tube fluorescent. Le tube fluorescent a une forme enroulée sur lui-même, en U, en spirale ou toute autre forme pour le rendre "compact", de taille compatible avec une ampoule classique.

 

En anglais : ampoule fluocompacte s'abrège CFL = compact fluorescent lamp

 

La carte électronique joue le rôle du ballast en alimentant le tube par une tension alternative de haute fréquence (25 - 50 kHz typiques). Cela permet de réduire considérablement la taille du ballast qu'on trouve toujours associés aux tubes fluos classiques de 60cm ou 120cm.

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 0

Carte électronique de lampe fluocompacte

 

Le tube des ampoules fluocompactes est recouvert d'une poudre fluorescente à l'intérieur pour enrichir le spectre lumineux. On trouve des ampoules fluocompactes à température de couleur chaude (2700K) imitant (plus ou moins bien) la lumière des lampes à incandescence, chaleureuse et naturelle. D'autres lampes fluocompactes sont blanc froid (6500K) du type des tubes fluo courants, certaines ampoules sont intermédiaires avec un blanc assez neutre (ni froid ni chaud) à 4000K de température de couleur.

 

Note : chez Osram, on reconnaît les lampes fluocompactes blanc chaud notées 827 (2700K), blanc intermédiaire 840 (4000K) et blanc froid 865 (6500K). Le 8 correspond à l'indice de rendu des couleurs exprimé en dizaines de pourcents (8 : 80%)

 


ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 1 

Température de couleur des ampoules fluocompactes

 

Tout spécialement les ampoules 825 (2500K) offrent une couleur encore un peu plus chaude, plus douce, malgré un spectre qui n'égale pas les ampoules halogènes ou à incandescence.

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 2

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 3

Spectre lumineux d'une ampoule fluocompacte standard (vue à travers un réseau de diffraction)

 

Le 2ème spectre, plus étalé mais encore assez lumineux est le plus intéressant

 

Pour plus de détails sur le spectre des ampoules fluocompactes :

 

Spectre d'une ampoule fluocompacte vs. ampoule halogène

 

On voit bien un spectre à raies qui ne contient que quelques couleurs, contrairement à la lumière blanche du soleil ou celle des filaments des lampes à incandescence aujourd'hui disparues.

 

Exemples de lampes fluocompactes

 

Les lampes fluocompactes existent de toute taille et de puissance allant de 5W à plus de 100W !

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 4 

Ampoules fluocompactes de différentes tailles démontées

 

En observant de plus près la carte électronique cachée dans le culot de l'ampoule, on voit une petite alimentation à découpage électronique destinée à alimenter le tube :

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 5

Ampoule fluocompacte 15W ouverte

 

D'autres cartes électroniques sont plus conséquentes, et sont alors faites de 2 moitiés identiques. Plutôt qu'un seul tube très puissant, l'ampoule est construite avec 2 tubes identiques et alimentation électronique respective. On voit bien cette symétrie, le 230V arrive sur la carte et alimente chaque moitié :

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 6

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 7

Carte d'alimentation d'une ampoule fluocompacte 250W Superplant

 

Un autre exemple d'ampoule fluocompacte 20W démontée :

 

ampoule fluocompacte principe de fonctionnement 8 

Lampe fluocompacte 20W ouverte

 

Pour les curieux d'électronique, un schéma d'une lampe basse consommation :

 

Schéma de lampe fluocompacte 25W

Avis des internautes en moyenne 3.75 pour 4 votes
  Ampoule fluocompacte : principe de fonctionnement, publié par nina67 le 25 Avril 2014
Nina67
2 COMMENTAIRES
c nul

c vraiment tres nul

WarHammer

C'est moi ou je crois reconnaître les lampes plasmalight de 125 et 200w utilisés pour cultiver des plantes en intérieur?

ECRIRE UN COMMENTAIRE :