Température de couleur : rendu

Le rendu d'une scène est influencé par la lumière, l'éclairage et les teintes dominantes. Les couleurs chaudes et les couleurs froides contribuent à donner une impression générale à une image, une scène ou un ressenti. La température de couleur décrit de façon chiffrée cette notion qui est un lien entre poésie, émotions et science.

alt=

Dans quelle mesure la température de couleur influence-t-elle nos impressions ? Comment la mesurer et la modifier ?

alt=

La température de couleur, c'est quoi ?

Pour mesurer la température de couleur d'un champ visuel, on peut faire appel à un thermocolorimètre qui compare la quantité de bleu à la quantité de rouge présente dans le champ de l'appareil. Ainsi, un ciel bleu d'été en plein jour est très "froid" (10000 K et plus) alors qu'un coucher de soleil est "chaud" (1500 - 3000 K). Le thermocolorimètre est peu influencé par la quantité de vert mesurée. Le vert n'est en effet ni une couleur chaude ni une couleur froide.

alt=

Filtres de couleur CTO et CTB

Ces filtres de couleurs sont utilisés en éclairage (au théâtre ou au cinéma par exemple). Certains filtres colorés (gélatines de couleur) ont pour but de corriger la température de couleur d'une source lumineuse. Si on souhaite obtenir un rendu semblable à celui d'un filament de tungstène (3200 K) avec une lampe à décharge de température de couleur 5600 K, on place un filtre CTO devant la lampe. Cette abréviation signifie "Convert To Orange", également traduit en "Correcteur de Température Orange". Il peut convertir une température de couleur de 5600 K vers 3200 K. Le filtre inverse est bleuté et s'appelle CTB (correcteur de température bleu)

alt=

Filtre de couleur orangé/ambre (CTO) et bleuté (CTB)

alt=

Impressions suggérées par la température de couleur

La température de couleur est utilisée dans les décors de théâtre ou de film pour susciter plus particulièrement certaines émotions.

Température de couleur élevée : couleurs froides

Rendus des tons bleus : tristesse, relaxation, rêves, espace...

alt=

Température de couleur élevée (bleu, froid)

alt=

Température de couleur élevée

Température de couleur faible : couleurs chaudes

Rendus des tons oranges ou ambres : bonheur, stimulation, chaleur, intimité...

alt=

Température de couleur faible (orangé, chaud)

alt=

Température de couleur faible

L'invitation au voyage de Baudelaire décrit les teintes du soir :

Les soleils couchants

Revêtent les champs

Les canaux, la ville entière,

D'hyacinthe et d'or;

Le monde s'endort

Dans une chaude lumière.

La région de Provence a aussi inspiré un poète moins connu mais déniché au hasard du net :

"Et soudain, à l’horizon, l’orange et le violet se querellent.

Le soir tombe.

Le monde respire.

Indolent."

Ou encore, avec émotion et retenue, une phrase d'Alexandre Taesch : "Te contera-t-on le soir revenu, intense, gigantesque, fébrile ?"

A l'inverse de l'or du soir presque traditionnel, il y a "les soirs bleus d'été" dans Sensation de Rimbaud.

alt=

Température de couleur sur logiciel

De nombreux logiciels de traitement d'image offrent le réglage de la balance des couleurs ou de température de couleur pour rendre une image plutôt "froide" ou "chaude".

alt=

Réglage de la température de couleur sur logiciel

alt=

Réglage de la température de couleur sur logiciel

Préférez-vous l'image de gauche ou celle de droite ?

La courbe de Kruithof propose une réponse à la question... Voir article "Température de couleur et courbe de Kruithof".

alt=

Conclusion

Le traitement de l'image ou de sources de lumière permet de conditionner des ambiances visuelles en jouant sur la balance des couleurs. La photographie et le cinéma jouent largement sur la température de couleur pour suggérer des impressions.

alt=

Références

https://theasc.com/magazine/jan05/conundrum/page3.html