Les droits d'un détenu

Les droits d'un détenu

Aujourd'hui, je vais vous écrire un article sur la vie (tel que la loi française l'entend) de personnes incarcérées au sein de la prison. La prison est souvent vu comme un établissement un peu étrange où personne ne sait vraiment ce qu'il se passe à l'intérieur à part ceux qui y ont accès et pourtant, détrompez-vous, le vie en prison est très bien réglementée.

les droits d un detenu 0

1 - Le règlement intérieur

Chaque prison possède son propre règlement intérieur. Globalement, les gros points restent souvent les mêmes, même s'il perdure quelques petites subtilités. Généralement, le règlement intérieur doit être mis à disposition dans la médiathèque de l'établissement pénitencier.

Nul personne incarcérée n'est censé ignoré ce règlement. Il lui est donc remis à son arrivée. Si la personne ne sait pas lire ou comprend mal ou pas du tout le français, il doit lui être lu dans sa langue d'origine. Si besoin, un interprète doit intervenir.

 

2 - Les visites

Sous réserve du maintient de la sécurité (ex : personne dangereuse qui risquerait de faire du mal à sa famille ou autrui), chaque détenu à le droit d'avoir des visites de sa famille ou de son tuteur au moins une fois par semaine. Il peut y avoir des dérogations si les visites concernent la réinsertion du détenu.

En ce qui concerne les détentions provisoires (lors d'une information judiciaire), la personne peut recevoir de la visite jusqu'à 3 visites par semaine. Cependant, si le crime est très grave, la personne peut avoir une interdiction de communiqué avec l'extérieur. Les visites sont ainsi interdites à tous le monde, même à la famille.

Lors de la visite, l'identité de la personne venant est contrôlé. Les visites se font souvent au parloir, sans forcément de séparation. Le surveillant présent n'est pas forcé de rester à côté, mais il doit tout de même être en capacité d'entendre et de comprendre les conversations. Par ailleurs, le visiteur doit parler une langue que le surveillant connait, sinon une dérogation écrite est nécessaire.

 

3 - Communication avec l'extérieur

Le courrier : Les détenus possèdent souvent un "kit courrier" (papier, enveloppe, crayon, timbre, etc....). Le détenu peut écrire quand il le veut, autant de fois qu'il le veut, sans limitation possible. La correspondance avec la famille ne peut pas être interdite.

Le courrier n'est pas lu lorsqu'il est envoyé à un avocat, l'aumônier de l'établissement, le directeur du centre pénitencier etc... Sinon, il peut-être lu et contrôlé avant l'envoie. S'il est dans une langue étrangère, il y a de grandes chances pour qu'il soit traduit.

 

Le téléphone : Les détenus sont autorisés à téléphoner, à leurs frais, à leur famille, leurs proches et leur avocat. Sur décision justifiée, le directeur de l'établissement peut retirer cette autorisation (temporairement ou non). Les appels peuvent être écoutés, enregistrés et interrompus par le personnel de surveillance désigné.

 

4 - Les achats en prison

À moins d'avoir subi une sanction disciplinaire pendant le temps de l'incarcération, tout détenu peut acheter, toujours à ses frais, de la nourriture en plus de celle servit tous les jours et divers objets. Le prix et les objets possibles sont souvent inscrits dans le règlement intérieur.

 

5 - Les activités

La loi prévoit certaines activités pour les détenus, comme l'accès à une médiathèque (car chaque prison possède en sons sein au moins une médiathèque). Des activités sportives peuvent être proposées et animées par les détenus eux-mêmes s'ils le souhaitent. 

  Les droits d'un détenu, publié par Lorine le 14 Novembre 2015
Lorine
0 COMMENTAIRES
ECRIRE UN COMMENTAIRE :