Choisir la SASU pour créer une entreprise

jenna

Jenna - Le 30 mars 2018 20:32
Mise à jour : Le 30 mars 2018 20:37

4 pour 2 vote(s)

Choisir la sasu pour créer une entreprise

Lorsque l’on souhaite monter un projet et créer une entreprise, le choix du statut juridique est le premier élément à considérer. SARL, SAS, EIRL, auto-entreprise… sont autant de formes juridiques qui ont une importance capitale pour l’avenir de votre société. En effet, le statut juridique va régir le nombre d’associés ou d’actionnaires réunis, le type de cotisations à payer, les obligations administratives et comptables et bien d’autres facteurs. Mais, parmi ces différents statuts juridiques, il y en a un qui a le vent en poupe : la SASU ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Mais qu’est-ce qu’une SASU ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients par rapport aux autres statuts juridiques et pourquoi choisir ce statut pour une entreprise ?

Qu’est-ce qu’une SASU ?

La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) connaît un engouement depuis plusieurs années et séduit de plus en plus les créateurs d’entreprise. Ainsi, en 2016, alors que le régime d’auto-entrepreneur connaissait une légère baisse, celui de la SASU était en forte hausse. La même année, les SASU représentaient 67% des nouvelles sociétés unipersonnelles. Mais qu’est-ce que la SASU ? Cette forme juridique fait partie des statuts juridiques qui s’adressent essentiellement aux personnes souhaitant entreprendre seul ou avec un petit nombre d’associés.

La SASU se caractérise par les points essentiels suivants :

  • Le nombre et le statut de l’associé : alors qu’il fallait réunir plusieurs associés auparavant, la SASU peut aujourd’hui être constituée d’un seul associé (personne physique ou morale). C’est lui qui prend seul les décisions ;
  • L’imposition : la SASU est imposée de droit à l’impôt sur les sociétés (IS). Mais sachez qu’une option pour l’imposition des bénéfices à l’impôt sur le revenu (IR) est possible sous certaines conditions et de façon temporaire ;
  • La responsabilité : la responsabilité de l’associé est limitée en fonction des apports qu’il a effectué au sein de la SASU.

La SASU est un statut juridique qui peut vous convenir ? Avant de sauter le pas, il est important de bien connaître toutes les formalités administratives à effectuer pour créer une SASU. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur la rédaction des statuts d’une SASU, sur les documents à rassembler et toutes les autres démarches éventuelles à effectuer. Certains sites d’informations administratives aident les futurs créateurs d’entreprise à préparer leurs formalités administratives et à trouver l’information dont ils ont besoin. De plus, des conseillers sont joignables par téléphone afin de répondre rapidement et efficacement à leurs questions.

sasu pour créer une entreprise

Pourquoi choisir la SASU pour créer son entreprise ?

La SASU est un statut juridique bien plus souple par rapport à d’autres formes d’entreprise, comme la SAS. Cela est d’autant plus vrai depuis que le gouvernement a supprimé l’exigence d’un capital minimum : il est aujourd’hui librement fixé dans les statuts. Ainsi, même 1€ par associé suffit à créer une SASU.

Contrairement à une EURL ou un entrepreneur individuel qui est considéré comme un travailleur non salarié, l’associé unique d’une SASU est ici un salarié à part entière. Il bénéficie donc des avantages qui y sont liés : protection sociale similaire à celle des cadres salariés, assurance vieillesse…. Ce qui n’est pas le cas d’un auto-entrepreneur.

Enfin, la SASU permet une évolution de l’entreprise bien plus importante que d’autres statuts juridiques comme l’EIRL ou une entreprise individuelle. Si votre société s’agrandit et souhaite accueillir d’autres associés, il vous suffira alors de basculer la SASU vers une SAS. Rassurez-vous : il ne s’agit pas d’une transformation mais d’une simple refonte des statuts.

la sasu pour créer une entreprise

Vous l’aurez compris : la SASU possède de nombreux avantages et est certainement l’un des meilleurs statuts juridiques actuels. Cependant, avant de vous lancer, n’hésitez pas à faire appel à des conseillers compétents pour faire le point sur le choix de votre statut juridique.