Lutter naturellement contre la noctuelle de la tomate

Julia - Le 24 août 2018 11:29
Mise à jour : Le 24 août 2018 11:29

La noctuelle de la tomate (Helicoverpa armigera) figure parmi les principaux ravageurs du potager. En effet, cette chenille verte est particulièrement vorace, creuse un orifice dans le fruit pour finir par le dévorer de l'intérieur. Si la noctuelle peut également s'attaquer aux poivrons, aubergines, artichauts, haricots et courges, c'est sur les tomates qu'elle jette le plus souvent son dévolu. Dans cet article, Astuces-Pratiques vous donne quelques conseils pour lutter naturellement contre la noctuelle de la tomate !

lutter noctuelle tomate

Nous nous méfions rarement qui papillons qui rôdent autour de nos plants de tomates. Pourtant, il y en a un qui mériterait notre attention de jardinier : la Noctuelle de la tomate ou Armigère. Cette espèce est l’une des plus polyphages et fait des ravages dans de nombreuses cultures du monde entier. Et nos petits potagers ne sont pas épargnés par la noctuelle de la tomate ! Mais comment la reconnaît-on et quels moyens mettre en place pour lutter naturellement contre la noctuelle de la tomate ?

Comment reconnaître la noctuelle de la tomate ?

C'est en avril-mai que les papillons débutent leur saison de ponte, privilégiant les jeunes pousses et la face intérieur des feuilles. De part leur couleur et leur emplacement, ces œufs sont donc difficilement visibles...

lutter noctuelle tomate

Plus part, les petites chenilles nouvellement nées n'auront plus qu'à consommer les jeunes feuilles des plants sur lesquels les œufs ont été pondus. C'est au second stade que les dégâts causés par la noctuelle de la tomate sont plus importants et visibles. Les chenilles sont alors capables de creuser un orifice dans le fruit afin de pénétrer dans les tomates et de les dévorer de l'intérieur. Si la lutte contre la noctuelle de la tomate n'est pas menée à temps, les chenilles peuvent anéantir votre récolte car elles peuvent rester pendant plus d'un mois et ré-attaquer les plants 2 à 4 fois par an ! Vous comprenez donc l'intérêt de détecter la présence de la noctuelle sur vos tomates le plus rapidement possible...

Toutefois, inutile d'utiliser des produits chimiques et pesticides qui détruisent le sol et la biodiversité : il est tout à fait possible d'agir différemment et de lutter naturellement contre la noctuelle de la tomate.

Comment lutter naturellement contre la noctuelle de la tomate ?

En plus d'être difficile à repérer, la noctuelle de la tomate implique d'être vigilant. Sachant que les premiers œufs sont pondus courant avril-mai lorsque les températures sont clémentes, la lutte contre la noctuelle commence donc par de la prévention. L'idéal est de pouvoir agir en amont en éliminant en avril les parties de plantes atteintes par les jeunes chenilles.

lutter noctuelle tomate

L'autre difficulté pour le jardinier est que, une fois à l'intérieur de la tomate, les chenilles sont difficilement atteignables. Il est toutefois possible d'utiliser des préparations répulsives qui auront pour effet de les déloger. Du purin de tanaisie ou du purin d'ortie peuvent être particulièrement efficaces. Essayez également de favoriser le plus possible la venue des prédateurs naturels de la noctuelle telles que les chauves-souris et les mésanges.

Enfin, en dernier recours, traitez vos plants de tomates au Bacillus thuringiensis, produit de lutte biologique mais à utiliser avec précaution et modérément (tous les dix jours sur toutes les parties de la plante).