Se débarrasser naturellement des doryphores des pommes de terre

Julia - Le 20 juil. 2018 13:36

Après vous avoir appris à cultiver des pommes de terre, Astuces-Pratiques vous invite à découvrir les moyens de lutte naturels contre les doryphores, principaux ennemis de la pomme de terre. En effet, ces insectes coléoptères parasitent les feuilles, les tiges et les tubercules des plantes qu'ils dévorent sans ménagement. Les doryphores figurent donc parmi les insectes ravageurs les plus redoutés des jardiniers ! Si, vous aussi, vous constatez la présence de doryphores sur vos plants, vous trouverez ci-dessous les solutions les plus efficaces pour se débarrasser naturellement des doryphores des pommes de terre !

se débarrasser naturellement doryphores pommes de terre

De son nom scientifique "Leptinotarsa decemlineata", le doryphore fait partie de la famille des chrysomélidés aux côtés de 37 000 autres espèces herbivores comme la chrysomèle de la lavande, des courges, du maïs et des menthes. L'avantage du doryphore, c'est qu'il est rayé de noir est plus facilement repérable que d'autres insectes nuisibles comme la chenille verte. La pomme de terre, la tomate et l'aubergine sont les plantes préférées de ce petit coléoptère dont il dévore les feuilles, la tige mais également les tubercules. Une invasion de doryphores peut rapidement mettre à mal toute votre culture de pommes de terre ! C'est pourquoi il convient de réagir rapidement en mettant en place des solutions de lutte naturelles mais efficaces.

Comment se débarrasser naturellement des doryphores des pommes de terre ?

Avec près de 2500 œufs pondus au cours de sa vie et une grande résistance au froid, le doryphore est capable de se multiplier à vitesse grand V. Son développement est parfois difficile à gérer pour les jardiniers et devient alors un vrai casse-tête. Heureusement, quelques astuces permettront de limiter l'invasion des doryphores sur vos plants de pommes de terre.

doryphores pommes de terre

  • Le ramassage manuel des doryphores : astuce incontournable du jardinier pour éloigner de nombreux ravageurs du potager (limaces, escargots...) : le ramassage à la main. Facilement identifiable et peu mobile, le doryphore est visible la journée sur les feuilles des pommes de terre. Le seul inconvénient du ramassage manuel est qu'il demande du temps et de la minutie pour ne pas oublier un doryphore. Toutefois, il reste l'un des meilleurs moyens pour limiter les dégâts, notamment en début d'invasion ;
  • Les répulsifs naturels : lorsque les doryphores deviennent trop nombreux et qu'il est quasiment impossible de tous les ramasser à la main, il est possible de fabriquer des répulsifs naturels à pulvériser directement sur les plants. En effet, des plantes comme l'ortie, la tanaisie ou encore le raifort ne sont pas du tout appréciées des doryphores !

doryphores pommes de terre

Pour fabriquer votre propre répulsif naturel anti-doryphores, il suffira de laisser macérer dans de l'eau les feuilles d'une de ces 3 plantes. Pour en savoir plus, référez-vous à notre article sur les utilisations de l'ortie au jardin potager.

Enfin, sachez que certaines plantes n'ont pas besoin d'être macérées pour éloigner les doryphores. Ainsi, le lin bleu, le basilic ou encore la capucine sont des plantes naturellement répulsives pour les doryphores, à planter à côté de vos pommes de terre ! Vous pouvez également opter pour une association pommes de terre/haricots/ail et ricin pour créer une barrière naturelle anti-doryphores.