Les tensioactifs dans les cosmétiques

Julia - Le 9 janv. 2019 16:11
Mise à jour : Le 11 janv. 2019 10:59

Les tensioactifs sont des composés indispensables de tout produit cosmétique. Ils peuvent être détergents, moussants, mouillants, stabilisateurs… S’ils sont doux et d’origine naturelle en cosmétique bio, les tensioactifs peuvent être chimiques et nocifs en cosmétique conventionnelle. Mais qu’est-ce qu’un tensioactif et quels sont les tensioactifs à éviter ? Astuces-Pratiques vous donne quelques éléments de réponse…

tensioactifs cosmétiques

Qu’est-ce qu’un tensioactif ?

Tous les produits cosmétiques possèdent une base, mélange d’eau et d’huile. Or, la phase aqueuse et la phase huileuse ne se mélange pas. C’est à ce stade qu’interviennent les tensioactifs, chargés de mélanger les 2 phases pour obtenir une formulation homogène. Ainsi, ils sont utilisés dans la quasi totalité des cosmétiques et produits d’hygiène : shampoings, gels douche, crèmes… Grâce à une partie lipophile et une partie hydrophile, les tensioactifs parviennent à lier l’eau et l’huile. On distingue généralement 4 types différents de tensioactifs : les tensioactifs anioniques, les tensioactifs cationiques, les tensioactifs non ioniques et les tensioactifs amphotères ou zwitterioniques. Pour en savoir plus sur chacun d’entre eux, vous pouvez consulter notre article sur les effets des tensioactifs sur la santé.

tensioactifs cosmétiques

Comme les actifs, les tensioactifs possèdent également des propriétés. Certains sont détergents quand d’autres sont moussants, mouillants, dispersants, émulsifiants ou encore stabilisateurs. Ce sont ces propriétés qui vont déterminer leur utilisation dans certains cosmétiques. Les tensioactifs moussants, par exemple, sont fréquemment utilisés dans les shampoings, gels douche et dentifrices. Parmi les plus connus, on peut citer les tensioactifs sulfatés (ou sulfates) comme le Sodium Lauryl Sulfate ou le Sodium Laureth Sulfate. Malheureusement, les tensioactifs les plus utilisés par les fabricants de cosmétiques sont aussi les plus irritants pour la peau. En raison de leur pouvoir détergent, certains tensioactifs cosmétiques sont aussi utilisés… dans les produits d’entretien ! C’est notamment le cas des tensioactifs anioniques comme les sulfates. Dans ce cas, pourquoi sont-ils utilisés par les fabricants ? Si certaines marques persistent à formuler leurs produits avec des tensioactifs irritants, c’est surtout parce qu’ils sont peu onéreux et ont une bonne activité moussante.

Les tensioactifs à éviter en cosmétique

Vous l’aurez compris : il est important d’éviter certains tensioactifs dans les produits cosmétiques. Analyser la liste INCI des ingrédients (obligatoire sur l’emballage) vous permettra déjà de connaître la composition exacte d’un produit. Si vous constatez la présence d’un des tensioactifs ci-dessous, fuyez ! :

  • Les tensioactifs sulfatés : les sulfates, comme le Sodium Lauryl Sulfate et le Sodium Laureth Sulfate, sont présents dans 90% des shampoings et savons liquides conventionnels pour le corps ! Très irritants pour la peau et le cuir chevelu, ils provoqueraient des dermatites de contact, des démangeaisons et favoriseraient les pellicules. Pour mieux comprendre la différence entre ces 2 tensioactifs sulfatés, consultez notre article Sodium Lauryl Sulfate vs Sodium Laureth Sulfate. D’une manière générale, évitez tous les tensioactifs anioniques car ils sont desséchants et mal supportés par la peau. Ils se cachent sous les noms de Sodium coco sulfate (SCS), Sodium cocoyl isethionate (SCI), huile de Ricin sulfatée (Sulfated castor oil), Sodium lauryl sulfoacetate (SLSA) et Sodium Lauroyl Sarcosinate ;
  • Les tensioactifs cationiques : en plus d’être irritants (surtout pour les yeux), ils sont aussi toxiques pour l’environnement. Ils sont souvent utilisés dans les shampoings car ils se combinent avec la kératine pour former un film lisse. Ils portent les noms de Chlorure de benzalkomium et BTMS.

tensioactifs cosmétiques