Sodium Lauryl Sulfate vs Sodium Laureth Sulfate

Julia - Le 2 janv. 2019 15:42
Mise à jour : Le 2 janv. 2019 15:46

Le Sodium Laureth Sulfate est souvent présenté comme moins irritant que le Sodium Lauryl Sulfate. Ces tensio-actifs anioniques représentent pourtant de nombreux dangers pour la peau et la santé. Pour vous aider à comprendre leurs effets, nous vous proposons une comparaison Sodium Lauryl Sulfate vs Sodium Laureth Sulfate.

sodium lauryl sulfate sodium laureth sulfate

Depuis plusieurs années, les fabricants utilisent couramment les sulfates dans la formulation de leurs produits. Gels douche, shampoings, dentifrices... la plupart des produits d'hygiène contiennent du Sodium Lauryl Sulfate ou du Sodium Laureth Sulfate. Economiques et très moussants, ils sont donc idéaux pour les fabricants peu soucieux de notre santé... Le Sodium Lauryl Sulfate et le Sodium Laureth Sulfate doivent toutefois être distingués. Si le Sodium Laureth Sulfate est un dérivé du Sodium Lauryl Sulfate, obtenu par éthoxylation, il n'en est pas moins nocif.

Sodium Lauryl Sulfate vs Sodium Laureth Sulfate : le processus de fabrication

Dans un précédent article consacré au Sodium Lauryl Sulfate, nous vous expliquions succinctement son mode d'obtention. Ce composé chimique est obtenu à partir d'alcool laurique, issue de l’huile de coco ou de l’huile de palmiste. L'alcool laurique réagit ensuite avec de l’acide sulfurique. Le produit est ensuite purifié par un ou plusieurs solvants.

sodium lauryl sulfate sodium laureth sulfate

Le Sodium Laureth Sulfate, quant à lui, est un dérivé du Sodium Lauryl Sulfate, synthétisé à partir d’une réaction d’éthoxylation. Ce processus a pour objectif de rendre le Sodium Laureth Sulfate plus moussant mais moins détergent que son cousin le Sodium Lauryl Sulfate. Malheureusement, l'éthoxylation requiert l'utilisation d’oxyde d’éthylène, un gaz toxique et cancérigène. Au final, le processus de fabrication du Sodium Lauryl Sulfate et du Sodium Laureth Sulfate sont chimiques et très peu biodégradables.

Sodium Lauryl Sulfate vs Sodium Laureth Sulfate : mêmes dangers ?

Les dangers des sulfates pour la santé et la peau sont tout aussi inquiétants. Qu'il s'agisse du Sodium Lauryl Sulfate ou du Sodium Laureth Sulfate, les effets sont préoccupants et ont été démontrés dans de nombreuses études.

Grâce à l'éthoxylation, le Sodium Laureth Sulfate est légèrement moins irritant que le Sodium Lauryl Sulfate, la molécule d’origine. Mais moins ne veut pas dire qu'il n'irrite plus la peau ! Ces 2 composés sulfatés agressent aussi bien la peau l'un que l'autre en décapant la surface de l’épiderme. Moins bien protégé et plus vulnérable, votre peau présente plus facilement des rougeurs, est déshydratée et desséchée.

Sur les cheveux, le Sodium Lauryl Sulfate et le Sodium Laureth Sulfate ont pour conséquence de graisser plus vite le cuir chevelu, de fragiliser le cheveu et de favoriser la formation des pellicules. Utilisé dans la formulation des dentifrices, le Sodium Lauryl Sulfate est également capable de provoquer des aphtes et gingivites.

sodium lauryl sulfate sodium laureth sulfate

L'idéal est donc d’éviter d’acheter des produits contenant des composés sulfatés dans leur composition : Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate et Ammonium Lauryl Sulfate. Sachez que le sodium lauryl sulfate (SLS) et l’ammonium lauryl sulfate (ALS) sont autorisés par certains labels bio en raison de leur origine végétale. Ils sont cependant intégrés en faible quantité et combinés à d’autres agents apaisants. Certaines marques proposent également une alternative aux sulfates classiques en utilisant du Sodium Coco Sulfate, un tensioactif dérivé de l’huile de coco.