Le Sodium Coco Sulfate, bon ou mauvais ?

Julia - Le 28 déc. 2018 10:57
Mise à jour : Le 11 janv. 2019 11:03

5 pour 1 vote(s)

Le Sodium Coco Sulfate (SCS) est un tensioactif dérivé de l’huile de coco, présenté sous forme solide. Depuis quelques années, il est devenu un ingrédient incontournable des cosmétiques solides et une alternative naturelle au Sodium Lauryl Sulfate (SLS). Mais le Sodium Coco Sulfate est-il réellement moins nocif pour la peau et l’environnement ? Vous allez voir que le bilan est mitigé…

sodium coco sulfate

Qu’est-ce que le Sodium Coco Sulfate ?

Le Sodium Coco Sulfate a fait son apparition en cosmétique bio en tant qu’alternative naturelle aux sulfates irritants comme le Sodium Laureth Sulfate et le Sodium Lauryl Sulfate. Ainsi, il est rapidement devenu un ingrédient de base des shampoings liquides & solides, gels douches, gels pour le bain, après shampooings… Il présente certains avantages similaires aux sulfates « classiques » : il produit une mousse très abondante, donne un côté soyeux aux cheveux et est peu coûteux. Mais d’où provient exactement le Sodium Coco Sulfate ? Le SCS est un tensio-actif sulfaté dérivé des acides gras de l’huile de coco (contrairement aux Sodium Laureth Sulfate et Sodium Lauryl Sulfate qui sont élaborés à partir d’huile de palme). Le Sodium Coco Sulfate fait partie de la famille des tensio-actifs anioniques : sa partie hydrophile est chargée négativement. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de tensio-actifs, consultez notre article sur les effets des tensioactifs sur la santé. Les tensioactifs anioniques sont les plus représentés en cosmétique naturelle car ils sont très moussants et se rincent bien. Malheureusement, ce sont aussi les plus détergents et les plus irritants parmi les différents types de tensio-actifs. Au final, le Sodium Coco Sulfate est-il bon ou mauvais pour la peau et les cheveux ?

sodium coco sulfate

Le Sodium Coco Sulfate : véritable alternative aux sulfates classiques ?

Le Sodium Coco Sulfate reste donc un sulfate, considéré comme « un peu moins » irritant que le Sodium Laureth Sulfate… mais irritant quand même ! Le SCS se distingue du Sodium Laureth Sulfate synthétique de par l’utilisation de l’huile de coco à la place de l’acide laurique. Il est donc moins détergent mais la base « sulfate » reste largement présente et décapante. Nous avons étudié plus en détail les différences entre Sodium Coco Sulfate et Sodium laureth sulfate dans notre article « Sodium Laureth Sulfate vs Sodium Coco Sulfate ».Sur la question de savoir si le Sodium Coco Sulfate est bon ou mauvais pour la peau, la réponse est donc oui et non. Tout va dépendre de votre fréquence d’utilisation. Utilisé quotidiennement, un shampoing solide majoritairement à base de SCS finira par assécher le cheveu et provoquer des réactions au niveau du cuir chevelu. Est-il alors normale que le Sodium Coco Sulfate soit autorisé dans la charte de certains labels bio ? D’autant plus qu’il existe d’autres tensio-actifs bien plus doux et non sulfatés comme les tensioactifs non ioniques (disodium cocoyl glutamate, sodium lauroyl glutamate)… mais 8 à 10 fois plus chers pour les fabricants que les sulfates !

sodium coco sulfate

Il est donc dommage que la plupart des marques de cosmétiques bio s’en tiennent au Sodium Coco Sulfate et n’optent pas plutôt pour des tensio-actifs vraiment respectueux de la peau et des cheveux.