La diode: Mise en parallèle

La diode: Mise en parallèle

Est-il possible de mettre en parallèle des diodes ?

 

la diode mise en parallele 0

 

 

 

 

 

 

Oui, mais avec prudence ! Deux diodes auront toujours des propriétés un peu différentes. L'idée est de répartir un courant en deux diodes par exemple. Imaginons une différence de 30mV pour les tensions de seuils. Cela peut paraître beaucoup, mais la dérive thermique de 2mV/°C montre qu'on atteint une telle différence avec 15°C d'écart entre les deux diodes. Dans ce cas, une des deux diodes peut devoir supporter 50% de courant supplémentaire par rapport à l'autre. Par exemple, un courant total de 10A se répartira en 4A et 6A. Cette condition est instable, la diode supportant le plus fort courant s'échauffera, sera traversée par un courant encore plus grand qui l'échauffera : c'est un cercle vicieux. On peut donc dire que si on met deux diodes de 1A en parallèle, en tenant compte des déséquilibres possibles, le courant total ne devra excéder 1.5A par exemple.

 


la diode mise en parallele 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cependant, il existe des diodes de puissance en boitier à 3 pattes (TO220, TO3P) où il y a deux diodes. L'écart thermique est ainsi très réduit et on peut dans ce cas mettre les deux diodes en parallèle, pour peu que leurs connexions internes soient à anode ou cathode commune, et non en série.

 

Ci contre un modèle à cathode commune (type BYV32). Les pattes 1 et 3 seront connectées ensemble pour mettre en parallèle les deux diodes.

 

Pour l'utilisation à haute fréquence (alimentations à découpage), la mise en parallèle peut améliorer les pertes de conduction (chute de tension un peu plus faible dans 2 diodes en parallèle) aux courants de sortie élevés, mais augmentera la capacité parasite et donc les pertes de commutation qui sont essentielles aux faibles courants de sortie.

Avis des internautes en moyenne 3.5 pour 2 votes
  La diode: Mise en parallèle, publié par nina67 le 5 Mai 2009
Les 10 outils indispensables pour l'électronique
Nina67
2 COMMENTAIRES
PHILOU

Une application pratique est la réalisation d'un conformateur sinus pour des triangles sans le moindre calcul. On monte 2 rangées de 6 à 10 diodes (genre 4148) soudées en parallèle, en tête-bêche (soit 12 à 20 diodes au total). Si ce montage est précédé d'un écrêteur constitué de 2 leds rouges appairées (Vka) montées tête-bêche afin de régler la limite d'écrêtage du signal triangulaire pour arrondir à peine leur sommet, alors on obtient en sortie un sinus d'environ 880mV càc avec une distortion proche de seulement 1% (si le rapport cyclique des triangles est très proche de 0,5 et leur linéarité très bonne)

nina67

Bonjour, Oui, très bonne astuce ! Un avantage est que le montage ne dépend pas de la fréquence, contrairement à un filtre passe bas qu'on pourrait placer après un signal triangle (dents de scie). En fait, on a plutôt des arches logarithmiques puisqu'on exploite la caractéristique non linéaire d'une jonction PN. On peut aussi concevoir un limiteur audio basé sur des diodes en série (un article figure à ce sujet). Cordialement

ECRIRE UN COMMENTAIRE :