Investissement locatif en loi Pinel, c'est quoi ?

jenna

Jenna - Le 7 mars 2019 12:09
Mise à jour : Le 7 mars 2019 12:18

4.67 pour 3 vote(s)

Peu dynamique ces dernières années, l’investissement locatif en France semble se relancer depuis quelques mois. L’année 2019 pourrait donc bien être une bonne année pour les investisseurs à la recherche de rendement. Mais, le parc immobilier locatif n’intéresse pas seulement les professionnels du secteur mais aussi les particuliers. Attention toutefois : avant de se lancer dans un tel projet, mieux vaut comprendre les rouages de la loi Pinel et connaître les dernières nouveautés en la matière.

investissement locatif

Investissement locatif en loi Pinel : comment ça marche ?

Introduit par la loi de finances 2015 en remplacement de la loi Duflot, le dispositif Pinel a pour objectif de favoriser et stimuler l’investissement locatif. Comment ? Grâce à plusieurs mesures visant la défiscalisation immobilière pour les investisseurs. En effet, La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui donne le droit aux investisseurs à une réduction d'impôt. Ainsi, chaque investisseur qui achète un logement neuf dans le but de le louer peut donc bénéficier d’une réduction d’impôt non négligeable.

D’après le site officiel de l'administration française, le taux de la réduction d’impôt varie en fonction de la durée de l’engagement de location. L’avantage fiscal peut ainsi aller jusqu’à 18% du prix du bien pour une période d’engagement de 9 ans. Certaines conditions sont toutefois à respecter pour pouvoir bénéficier du dispositif Pinel, notamment en termes de types d’acquisitions, de délais d’achèvement, de période d’investissement ou encore de localisation du logement. A cela s’ajoutent de nouvelles mesures qu’il faut désormais prendre en compte si vous souhaitez investir dans le secteur de la location en 2019.

la loi pinel

Les nouveautés de la loi Pinel 2019

La première nouveauté de la loi Pinel 2019 concerne la localisation du logement. Ainsi, depuis le 1er janvier 2019 il n'est plus possible d'investir dans la zone B2 en loi Pinel. Cette zone regroupe toutes les communes dont le besoin en immobilier est peu tendu et plutôt calme : l’offre de logements est suffisante pour couvrir la demande. La zone B2 concerne généralement des communes de 50 000 à 250 000 habitants. Cette décision s’inscrit dans une volonté de recentrer la construction de nouveaux logements sur les secteurs où les besoins sont les plus importants. Pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux de la loi Pinel, les investisseurs devront donc désormais investir dans les zones A bis, A et B1.

Enfin, l’introduction du prélèvement à la source change également les calculs et la façon dont les investisseurs vont percevoir leur réduction d’impôt. En effet, avec la mise en place du prélèvement à la source, l'impôt sera désormais prélevé chaque mois. Pour « soulager » la trésorerie des investisseurs, l’État a donc décidé que l’avantage fiscal en Pinel serait versé en 2 fois : un acompte de 60% de la réduction d’impôt dès janvier 2019 et le solde en septembre 2019. Une situation à prendre en compte pour gérer votre investissement locatif, notamment en matière de trésorerie.